Accro aux jeux, que faire ?

Casinos en ligne, machines à sous, jeux de grattage, Loto, Tiercé... Partout, les jeux de hasard et d'argent nous tentent, avec leurs promesses de gagner des millions.Toutes, ou presque, on craque. Mais pour certaines, à force de trop gratter, parier, flamber, ça finit par vraiment chauffer !Comment échapper à l'enfer du jeu ?
Accro aux jeux, que faire ?
Sommaire

De plus en plus de joueurs

Le jeu, voilà un domaine épargné par la crise ! "100% des gagnants ont tenté leur chance", le slogan (plus que cynique !) de la Française des Jeux a fait des ravages : pas moins de 30 millions de Français se laissent séduire en jouant au moins une fois dans l'année à un jeu de hasard et d'argent.

En 7 ans, de 1999 à 2006, les mises engagées par les joueurs ont explosé : + 77 % pour la Française des Jeux, + 91 % pour le PMU et + 75 % pour les casinos !
Résultat : le chiffre d'affaires de l'industrie du jeu est passé de 60 millions en 1960 à 37 milliards d'euros en 2006. De quoi faire rêver !

De plus en plus de jeux

Depuis 2000, c'est devenu le délire : Internet, téléphone portable et TV interactive ont révolutionné nos façons de jouer.

Désormais, inutile d'attendre impatiemment que le bar-tabac-PMU ou que le casino ouvrent leurs portes. Le jeu est dans les chaumières, comme le loup dans la bergerie !

A n'importe quel moment du jour ou de la nuit, il suffit de se connecter ou de tapoter sur son clavier de mobile pour miser.

Le lancement de nouveaux jeux (Loto sportif, Euromillions, Rapido, jeux de grattage, Tiercé, Quarté, Quinté, et encore tout récemment du poker en ligne) a fait exploser les mises.

Le jeu occupe désormais une part croissante de nos loisirs : 1 % de notre budget y passe en moyenne, soit 130 € par an, autant que pour l'achat de livres ou de disques !

> Remportez un chèque cadeau de 500€ pour la Saint-Valentin en participant au jeu concours de La Banque Postale

mots-clés : Tendances, Divorce, Millions
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):