Bronchiolite du nourrisson et traitements par l'homéopathie : est-ce efficace ?

La bronchiolite est une inflammation des bronchioles qui touche les nourrissons en hiver. Bien qu'un dégagement des voies respiratoires s'avère indispensable dans ce cas, l'homéopathie permet d'optimiser le traitement et de favoriser un rétablissement plus rapide.
bébé prenant la thérapie respiratoire main tenant le masque d'un nébuliseurFotolia

Le traitement de la bronchiolite (inflammation aiguë des bronchioles) du nourrisson est longtemps passé par la kinésithérapie respiratoire, une thérapie qui permet de dégager efficacement les voies encombrées grâces à une série de massages thoraciques bien spécifiques. Néanmoins, il faut savoir qu’il est vivement déconseillé d’avoir recours à la kinésithérapie lorsque l’infection n’en est qu’à son premier stade, au risque de favoriser un encombrement bronchique encore plus important. "La kinésithérapie n'est pas utile en cas de premier épisode de bronchiolite aiguë chez le nourrisson. À ce jour, aucune donnée scientifique ne permet de conclure sur l’efficacité de la kinésithérapie", précise le site Ameli de l'Assurance Maladie.

Shéma : la bronchiolite est une inflammation des bronchioles (aamification terminale des bronches)

Shéma : la bronchiolite est une inflammation des bronchioles (aamification terminale des bronches)© Creative Commons

Crédit : The original uploader was Pdefer at English Wikipedia. - Transferred from en.wikipedia to Commons by Smooth_O using CommonsHelper. © CC : https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/

Quand avoir recours à l'homéopathie* ?

Dès l’apparition des premières toux, le traitement homéopathique peut être mis en place. Il est fortement indiqué en cas de bronchiolite. Lorsque les remèdes sont administrés à temps, l’amélioration est rapide.

En cas d’évolution très favorable, il est même possible d’éviter les séances de kinésithérapie respiratoire qui, la plupart du temps, se révèlent fort désagréables pour les nourrissons. Si la guérison est plus lente et que les massages s’avèrent obligatoires, il est utile de savoir que l’homéopathie permet, dans la majorité des cas, d’optimiser les résultats obtenus lors des séances en favorisant un meilleur drainage du mucus.

Pourquoi l'homéopathie est elle indiquée chez les jeunes enfants ?

Réponse du Dr Sciméca, médecin généraliste, homéopathe :

"L’homéopathie est particulièrement indiquée chez les jeunes enfants sujets aux infections respiratoires répétitives, puisqu’elle permet de prévenir les infections futures tout en minimisant les risques d’apparition d’asthme."

Homéopathie : quel est le traitement de la bronchiolite ?

Dès l’apparition des premiers symptômes, il convient d’administrer au nourrisson ou au jeune enfant : 5 granules de Blatta orientalis 5 CH et 5 granules d’Ipeca 7 CH à chaque heure, jusqu’à ce que l’intensité de la crise diminue progressivement.

Lorsque les symptômes commenceront à s’estomper, il sera nécessaire d’adapter la posologie en réduisant de manière graduelle la fréquence des prises.

En cas de kinésithérapie respiratoire, il sera possible d’optimiser le drainage effectué lors des séances en ayant recours à des remèdes à base d’Antimonium tartaricum ou de Drosera rotundifolia.

Photo : l'homéopathie est utilisée en cas de bronchiolite

Photo : l'homéopathie est utilisée en cas de bronchiolite© Fotolia

Peut-on prévenir les récidives par l'homéopathie ?

En termes de prévention, les remèdes traditionnellement préconisés sont en général élaborés à partir de Calcarea carbonica ostrearum, d’Aviaire ou de Sulfure Iodatum.

Bronchiolite : quand consulter un médecin ?

Bien que le traitement homéopathique apporte dans la grande majorité des cas une amélioration significative, il est essentiel d’avoir recours à l’avis d’un professionnel de la santé pour empêcher toute aggravation éventuelle. Ainsi, dès le début de la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin afin que celui-ci puisse juger de la gravité de la situation.

*Selon les recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS) qui a conclu à l’"efficacité insuffisante" de l'homéopathie, le taux de remboursement de ces produits pharmaceutiques va passer de 30% à 15% en 2020, puis à 0% au 1er janvier 2021.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

Merci au Docteur Daniel Scimeca, Président de la Fédération Française des Sociétés d’Homéopathie, pour sa collaboration 

https://www.xn--homopathie-d7a.com/pathologies/bronchiolite.html