Sommaire

Ne pas boire assez d'eau assèche les voies respiratoires

Ne pas s'hydrater assez est dangereux pour le cerveau, les articulations ou encore la circulation du sang. Mais ce qui est moins connu c'est que c'est aussi mauvais pour les voies respiratoires.

Pourquoi ? "Nos voies respiratoires ont besoin d'une hydratation suffisante pour produire du mucus, pour tapisser et protéger les muqueuses justement. Si la gorge est trop sèche, les muqueuses sont en mauvais état, plus vulnérables ce qui favorise les ronflements", explique le Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste et auteur du livre Sommeil, mieux dormir (Alpen) .

Ce qu'il faut faire : respecter les recommandations des autorités sanitaires qui conseillent de boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour.

Choisir un oreiller trop plat

Le choix de votre literie et de votre oreiller sont deux facteurs qui entrent en compte pour limiter le risque de ronflements. Attention à ne pas prendre un matelas trop mou ou un oreiller trop plat.

Pourquoi ? "Dormir la tête trop à plat ou avec le corps qui s'enfonce un peu trop dans le matelas fait basculer la langue vers l'arrière et du coup on risque de ronfler", confirme le médecin généraliste.

Ce qu'il faut faire : éviter les oreillers trop mous et en choisir un qui surélève la tête ou simplement en mettre deux derrière la tête, de cette façon les muscles de la gorge seront moins relâchés.

Dormir sur le dos favorise l'ouverture de la bouche

Dormir sur le dos favorise l'ouverture de la bouche© Adobe Stock

La position que vous adoptez pour dormir est à prendre en considération pour limiter les ronflements.

Pourquoi ? "Ce qui provoque les ronflements c'est le relâchement des muscles du pharynx et du larynx qui perdent du tonus lorsqu'on s'endort. Dormir sur le dos favorise, en plus, la vibration du voile du palais et une obstruction des voies respiratoires expliquant pourquoi le bruit devient de plus en plus conséquent", explique notre interlocuteur.

Ce qu'il faut faire ? Le problème c'est que même si on s'endort sur le côté, la nuit on bouge forcément. Il existe plusieurs techniques, comme coudre une balle de tennis dans le dos d'un t-shirt pour éviter de basculer dans la position à éviter quand on dort.

Manger trop gras le soir

Manger trop gras le soir© Adobe Stock

Comme dans presque toutes pathologies, il y a des recommandations alimentaires. Les ronflements n'échappent pas à cette règle. Mieux vaut, pas exemple, éviter de manger trop gras le soir.

Pourquoi ? "Parce que la nourriture grasse ralentit la digestion, elle favorise une gêne à l'endormissement et donc indirectement les ronflements, explique le spécialiste. Faire attention à ce qu'on mange est également conseillé lorsqu'on ronfle beaucoup car le surpoids est un facteur de risque important. "Les tissus du cou se chargent d'un plus gros volume de graisse comprimant davantage les voies respiratoires et cela entraine des ronflements", ajoute le médecin généraliste.

Ce qu'il faut faire ? "Surtout pas de régime, ils sont trop restrictifs et font prendre le double derrière. Mettre simplement en place un grand nombre de règles d'hygiène de vie afin d'avoir une alimentation équilibrée et surtout bouger. La sédentarité fait partie des facteurs de risque de ronflements parce qu'elle contribue au manque de tonus et pas seulement des muscles des jambes, des bras ou des abdominaux, mais aussi ceux qui entourent les voies aerorespiratoires.

Il ne faut pas forcément faire du sport de haute intensité, mais s'assurer de marcher au moins 40 minutes ou faire 10 000 pas par jour", ajoute le Dr Jérôme Lefrançois.

Fumer provoque un oedème des voies respiratoires

Fumer provoque un oedème des voies respiratoires© Adobe Stock

"Le tabac est un l'un des plus gros pollueurs du cerveau, mais aussi d'autres parties de l'organisme comme les voies respiratoires", met en garde le Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste. Si vous ronflez déjà beaucoup, dîtes-vous que le tabac ne va pas arranger les choses, voire pire.

Pourquoi ? "La fumée irrite l'arrière de la gorge et entraîne des irritations chroniques de la gorge, du pharynx, du larynx, des sinus et aussi des fosses nasales. Cela crée un oedème des muqueuses et des ronflements."

Ce qu'il faut faire : stopper sa consommation de tabac. "Il faut savoir qu'avec le tabac rien n'est irréversible. Quand on arrête, les dommages causés sur les ronflements peuvent être réparés même si ça peut prendre du temps", explique notre interlocuteur.

Ne pas aérer sa chambre irrite la gorge

Ne pas aérer sa chambre irrite la gorge© Adobe Stock

Sur la liste des facteurs indirects qui entraînent les ronflements : la pollution atmosphérique. "Il faut savoir que les Parisiens ont consommé leur capital de nanoparticules pour une seule année dès les trois premiers mois de l'année", annonce le spécialiste. Ces particules issues de la pollution sont susceptibles de favoriser les maladies neurodégénératives comme la maladie d'Alzheimer.

Il n'y a pas qu'à l'extérieur que notre système respiratoire est soumis à de rudes épreuves. Dans les foyers et les bureaux aussi, l'air est contaminé.

Pourquoi ? "Parce qu'on a tendance à trop laisser les fenêtres fermées, l'air n'est pas renouvelé et cela irrite les voies respiratoires, facteur majeur de risque des ronflements."

Ce qu'il faut faire : toujours aérer au moins 10 minutes l'intérieur de votre maison ou de votre bureau peu importe le temps qu'il fait dehors.

Ne pas soigner ses allergies

Ne pas soigner ses allergies© Adobe Stock

Les ronflements ne sont pas seulement une nuisance sonore qui dérangent celui ou celle qui partage votre lit. Ils peuvent cacher certaines pathologies sérieuses comme, des allergies. La gorge qui pique, le nez qui gratte, les yeux qui pleurent... Certains se disent qu'ils vont simplement s'y faire et ne prennent pas le temps de consulter alors qu'il le faudrait.

Pourquoi ? "Si on ne traite pas ses allergies cela peut provoquer des ronflements. Tout ce qui est allergisant provoque des irritations chroniques et inflammations de muqueuses qui tapissent les voies respiratoires."

Ce qu'il faut faire : bien aérer son intérieur pour limiter la pollution de l'air là où vous passez la nuit pour purifier l'atmosphère polluée par tous les produits de types aérosols qui favorisent les allergies. Et surtout prendre en compte les symptômes d'allergies et consulter un médecin pour les faire traiter.

Boire trop d'alcool

Boire trop d'alcool© Adobe Stock

L'alcool est à consommer avec modération parce qu'il nuit à la santé, mais aussi à votre sommeil. Si vous avez souvent l'habitude d'être réveillé par vos propres ronflements ou les gestes de votre partenaire pour que vous fassiez moins de bruit pensez à réduire l'alcool.

Pourquoi ? "L'alcool entraîne un relâchement musculaire des muscles du larynx et du pharynx, explique le Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste." Du coup, lorsqu'on s'endort il n'y a plus aucune retenue et cela provoque des ronflements à l'inspiration et l'expiration.

Ce qu'il faut faire : tout dépend de la quantité que l'organisme va absorber, un verre ne va pas déclencher des ronflements, mais de façon générale il faut limiter au maximum sa consommation d'alcool (vin y compris).

Ne pas dormir assez

Ne pas dormir assez© Adobe Stock

Vous avez du mal à dormir à cause de vos ronflements ? Il est aussi possible que vous ronfliez beaucoup parce que vous ne dormez pas assez. Un véritable cercle vicieux qu'il faut limiter au maximum en respectant quelques règles d'hygiène de vie.

Pourquoi ? "Accumuler une dette de sommeil entraîne de la fatigue générale et un relâchement plus important au moment où on s'endort", explique le médecin généraliste. Les vibrations des ronflements étant déjà dûes à un manque de tonus, la fatigue n'arrange rien.

Ce qu'il faut faire ? Ne pas retarder la phase d'endormissement. Si vous êtes fatigué, allez-vous coucher et respectez vos horaires biologiques que vous soyez couche-tôt ou couche-tard.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Merci au Dr Jérôme Lefrançois, médecin généraliste auteur du livre Sommeil, mieux dormir, Alpen Edition et fondateur de l'école de la santé 

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.