Qu’est-ce que le syndrome de l’épaule gelée ? L’Association française de chiropraxie alerte dans un communiqué sur cette inflammation de l’épaule qui entraîne “des douleurs continues et répétées”. Selon l’organisme, cette contracture appelée également "capsulite rétractile" est une inflammation de l’articulation de l’épaule. Cette pathologie méconnue peut par la suite "affecter les capacités du patient à effectuer ses activités quotidiennes".

Selon l’Association française de chiropraxie, le syndrome de l’épaule gelée se produit lorsque "le tissu flexible qui entoure l’articulation de l’épaule, appelé capsule, s’inflamme et s’épaissit". Ce trouble courant qui provoque de la douleur, de la raideur et une perte d’amplitude normale de mouvement au niveau de l’épaule. La pathologie peut survenir à partir de 40 ans et est la plus fréquente entre 40 et 70 ans en moyenne. Chaque année, cette inflammation de l'épaule touche une personne sur cinquante.

Épaule gelée : comment survient cette inflammation ?

Selon l’organisme de professionnels, il existe plusieurs facteurs augmentant le risque de développer une épaule gelée et qui sont :

  • une blessure ou une opération antérieure de l’épaule
  • le diabète
  • la maladie de Dupuytren (affection caractérisée par la formation de petites bosses de tissu épaissi dans les mains et les doigts)
  • les maladies cardiaques
  • un accident vasculaire cérébral
  • des problèmes de thyroïde

Selon l’Association, le syndrome de l’épaule gelée produit des symptômes progressifs s’étalant sur trois phases différentes :

La phase de congélation (stade 1) :

Cette première phase peut durer de 2 à 6 mois et se caractérise principalement par "une douleur modérée à sévère et une restriction partielle de la mobilité". Selon l’Association française de chiropraxie, la gêne de l'amplitude de mouvement qui survient au début de la “phase de gel” de l’épaule peuvent être "confondues avec la tendinopathie de la coiffe des rotateurs”. En effet, cette pathologie se caractérise également "une perte douloureuse de l'amplitude de mouvement". Seule différence, cette difficulté à bouger votre épaule ne s'aggrave pas lorsque vous souffrez de tendinopathie de la coiffe des rotateurs, alors qu'elle continue de s'aggraver dans le cas du syndrome de l’épaule gelée.

La phase de gel (stade 2) :

La deuxième phase de du syndrome de l’épaule gelée peut durer de 4 à 12 mois. Elle se caractérise "par la douleur et la raideur dans des proportions variables". Cette période se caractérise par une douleur intense qui tend à devenir une raideur de l’épaule. Après une période de "diminution progressive de l'inflammation”, les personnes atteintes souffrent d’une "fibrose étendue de la capsule et des ligaments, ce qui entraîne une restriction importante de la mobilité".

La phase de dégel (stade 3) :

Pendant la dernière phase de ce syndrome, qui peut durer de 6 à 26 mois, on assiste à “une résolution progressive de la raideur”. Le patient va voir peu à peu l’inflammation et la fibrose se réduire, retrouvant progressivement sa capacité de mouvements.

Capsulite rétractile : comment soigner l’épaule gelée ?

Si vous souffrez de la capsulite rétractile, quand le tissu de votre épaule s'enflamme et se rigidifie, il existe plusieurs traitements non-médicamenteux pour soigner votre épaule. L’ Association française de chiropraxie recommande "les thérapies manuelles et les exercices de réhabilitation". Elle recommande en effet le "laser ou l’application de chaud" pour diminuer la douleur. Les exercices de mobilisation de l’articulation permettent ensuite de travailler sur l’amplitude de mouvement. En phase de blocage, lorsque la douleur est moins intense mais que la mobilité n'est pas retrouvée, une injection de cortisone dans l'articulation peut également faciliter la récupération".

Plusieurs traitements sont possibles pour soigner une capsulite de l’épaule, indiquait à Medisite Raphaël Delarue, masseur-kinésithérapeute. Généralement, on commence par la prise de médicaments antidouleur et, s’ils ne suffisent pas, on procède à "l’infiltration d’un produit anti-inflammatoire" à base de corticoïdes, qui permet de soulager la douleur. Cette injection peut être renouvelée une à deux fois, à quelques semaines d’intervalle.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Syndrome de l’épaule gelée, communication de l'Association française de chiropraxie.

https://www.chiropraxie.com/syndrome-de-l-epaule-gelee

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.