Prostate : les signes qui doivent alerter

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers masculins. Son risque de survenue augmente à partir de 50 ans, mais il passe encore trop souvent inaperçu. Troubles urinaires, sensation de brûlure… Les signes qui doivent vraiment vous alerter.

Publicité

Des difficultés à uriner

© IstockDescription du symptôme: Lorsque vous urinez, le jet de miction semble manquer de pression. Très faible, il s’interrompt et vous avez besoin de pousser pour vider votre vessie… Explication: "La prostate gonflée comprime en partie l’urètre, le canal via lequel l’urine est évacuée. D’où une gène, souvent plus nette le matin", décrit le Dr Pfeifer, urologue. Ce symptôme, présent chez 90% des patients, est le plus fréquent d’un problème prostatique, selon une étude de l’ANFUC sur 159 patients atteints d’un cancer de la prostate. Il est aussi possible d’avoir des difficultés à commencer ou à cesser d’uriner. Quand s’inquiéter? Lorsque ce trouble survient tous les jours. A noter: Ces signes peuvent aussi se manifester en cas d’adénome de la prostate, maladie bénigne.

Publicité
Publicité

Des envies d’uriner fréquentes

Description du symptôme: Un problème de prostate peut entraîner des envies très fréquentes d’uriner au point de perturber votre quotidien, vos nuits, vos trajets en voiture... Quand s’inquiéter? Si vous vous levez "plus de deux fois la nuit, et si vous devez uriner plus de cinq fois par jour, au quotidien. On considère alors cette ‘’fausse incontinence’’ comme un signe", explique le Dr Pfeifer, urologue. Et d’ajouter: "La prostate, qui se trouve sous la vessie, la comprime en grossissant. Ce gonflement peut être bénin ou traduire une tumeur cancéreuse. Le volume de stockage d’urine de la vessie est donc très réduit. On parle alors de pollakiurie." A noter: Ces envies d’uriner fréquentes existent aussi en cas d’adénome de la prostate.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X