Medicaments photosensibilisants : ces traitements qui reagissent a l-exposition solaire

Avez-vous déjà fait une allergie au soleil après avoir pris un médicament ou appliqué une crème ? Brûlures, eczéma et urticaire ;  ces réactions cutanées anormales peuvent résulter d’une interaction entre les rayons UV et les molécules chimiques médicamenteuses. En effet, il existe de nombreux traitements dont les composants entraînent une photosensibilité. Ils sont généralement identifiables grâce à un pictogramme visible sur leur emballage. On les passe en revue dans notre diaporama.

Photosensibilité : des réactions toxiques et allergiques à certains médicaments

Lorsqu’un médicament agit dans l’organisme, il est aussi exposé à la lumière du soleil au travers de la peau. Les molécules qui le composent entrent en contact direct avec les UV. Cette rencontre chimique peut entraîner des réactions cutanées ou des allergies : c’est la photosensibilité médicamenteuse. La peau change d’aspect et de nombreuses irritations  apparaissent au niveau de l’épiderme. Les effets occasionnés sont généralement des brûlures (semblables à des coups de soleil), des démangeaisons, de l'eczéma,  de l'urticaire, parfois même des cloques. 

La photosensibilisation résulte d'un mécanisme soit d’origine toxique soit d’origine allergique .

La Phototoxicité correspond à une réaction inflammatoire cutanée douloureuse,d’une molécule médicamenteuse, quelle que soit sa forme (comprimé, crème...). Elle peut se manifester rapidement (en quelques heures), sous l’effet du soleil et entraîne de graves brûlures sur les zones de peau exposées. 

La Photoallergie est une réaction immunologique qui survient seulement chez certains patients prédisposés (dont les facteurs à risques sont élevés) et sensibles. En règle générale, elle apparaît plus tardivement (entre 5 et 21 jours) après la prise d’un médicament. C’est une allergie déclenchée par l’exposition aux ultraviolets qui provoque eczéma et urticaire. 

La plupart du temps, les effets toxiques ou allergiques s'estompent après l'arrêt du traitement en cause. Attention : il ne faut pas interrompre un traitement par vous-même sans avis médical. Toutefois, si les soins sont indispensables, il vaut mieux éviter l’exposition solaire au maximum. L’utilisation d’habits anti-UV et de crème solaire à très haute protection (SPF+50) est fortement recommandée. 

Sources

Remerciements à Thomas Kassab, docteur en pharmacie. 

https://www.rfcrpv.fr/medicaments-et-photosensibilite-2/

https://www.pharmaciengiphar.com/medicaments/risques-medicaments/liste-medicaments-photosensibilisants-0

https://www.sfdermato.org/media/pdf/mini-site/photosensibilisation-d2ed2a51999d95b11afaee6d99ef39f0.pdf

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.