Alain Delon hospitalisé suite à un malaise vagal

Publié le 17 Juin 2019 à 10h57 par Louise Ballongue, journaliste santé
Alain Delon a été admis à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine vendredi 14 juin. L'acteur de 83 ans aurait été victime de malaise et maux de tête répétés. En cause : un problème d'arythmie cardiaque.

L’acteur admis à l'hôpital suite à des vertiges et maux de têtes

Alain Delon a été reçu et examiné vendredi matin à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine à l’occasion d’une série d’examens. L’acteur aurait été victime d’un malaise vagal plus tôt dans la journée.

Un épisode qui a inquiété ses proches et qui a conduit à son hospitalisation. Selon son assistante, jointe par BFMTV, "Tout va bien. Il poursuit les examens, rien de plus.”

L'acteur du Guépard et de Monsieur Klein, récemment célébré à Cannes, est suivi pour une arythmie cardiaque, qui entraîne des vertiges et des maux de tête.

Selon diverses sources, Alain Delon serait sorti de l'hôpital quelques heures plus tard, une fois les examens en question effectués. Le comédien aurait regagné son domicile en fin d’après-midi.

L’arythmie cardiaque

Pour mieux comprendre ce dont souffre l'acteur, rappelons que l’arythmie cardiaque est une anomalie qui affecte la fréquence cardiaque normale.

Ce trouble touche la fréquence, la régularité et l’intensité des contractions du cœur.

Habituellement, l’activité du cœur est réglée par des signaux électriques. Or, une anomalie de cette impulsion électrique entraîne une arythmie. Les battements du cœur peuvent alors devenir irréguliers, plus lents ou plus rapides.

Il est important d'identifier les différents types de cette pathologie, qui ont tous un degré de gravité variable :

  • La bradycardie : diminution soudaine et passagère du rythme cardiaque.
  • La tachycardie : accélération du rythme cardiaque.
  • L’extrasystole : légère irrégularité du rythme cardiaque. Elle peut atteindre un ventricule ou une oreillette.
  • Le flutter auriculaire : le rythme des oreillettes est régulier mais rapide alors que les ventricules fonctionnent normalement.
  • La fibrillation auriculaire : contraction rapide et désordonnée des oreillettes du cœur qui empêche le cœur de fonctionner normalement et de bien faire circuler le sang dans le corps.
  • La fibrillation ventriculaire : contraction très rapide et anarchique des ventricules : il s’agit d’une urgence vitale.

Quels en sont les symptômes ?

L’arythmie peut ne pas présenter de symptômes mais dans la plupart des cas elle peut être identifiée par les signaux suivants : sensations de battements cardiaques forts et rapides, sensation de fatigue, chute de la tension artérielle, étourdissements et/ou pertes de connaissances, pouls irrégulier, essoufflement, douleurs dans la poitrine...

Bien évidemment, si vous reconnaissez l'un de ces symptômes, il est recommandé d'appeler votre médecin rapidement. Notez qu'ils peuvent survenir au repos ou à la suite d'un effort même minime.

Si l'arythmie est découverte lors d’une complication (embolie, insuffisance cardiaque…), elle peut provoquer une mort subite.

Prévenir l'arythmie cardiaque

Pour prévenir l’apparition de l’arythmie, il est essentiel d’éviter le plus possible, voire d'arrêter la consommation excessive d’alcool, de thé, de café ou d’autres excitants, qui peuvent déclencher un trouble cardiaque.

Pratiquer une activité physique régulière (en réalisant un bilan cardiologique si la reprise du sport est faite après 40 ans ou s’il existe des antécédents personnels) est aussi bénéfique, tout comme analyser les battements de son cœur si ces derniers venaient à changer.

Vous pouvez aussi surveiller la prise de certains médicaments (diurétiques, antiarythmiques…) qui favorisent les troubles cardiaques. Le stress, les désordres métaboliques (baisse du taux de potassium sanguin…), la déshydratation et le vieillissement représentent d'autres causes qui peuvent déclencher une arythmie cardiaque.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X