Phlébite superficielle ou profonde : faire la différence

Publié le 07 Septembre 2018 par La Rédaction Médisite
La phlébite correspond à l'obstruction d'une veine par un caillot, ou thrombose. Il peut s'agir d'une veine superficielle ou profonde. Elle se situe le plus souvent au mollet. Le risque de complications graves nécessite une prise en charge rapide.
Publicité

6752440-inline-500x334.jpg© Istock

Quels sont les symptômes des phlébites superficielles et profondes ?

Les phlébites superficielles correspondent à l'obstruction d'une veine superficielle. Un cordon induré est donc perceptible sous la peau. Il peut être douloureux. La zone est chaude et parfois enflée. La phlébite profonde n'est généralement pas palpable sous la peau. Le mollet est induré et gonflé dans son ensemble. Il est douloureux, et ces symptômes peuvent s'accompagner d'une fièvre à 38°C. Le risque de la phlébite profonde est de se compliquer en embolie pulmonaire. L'obstruction d'une artère pulmonaire peut avoir des conséquences dramatiques. C'est pourquoi son traitement est une urgence.

Publicité
Publicité

Quels sont les facteurs de risque des phlébites ?

Les facteurs de risque des phlébites sont nombreux. L'insuffisance veineuse et les varices doivent inciter à une grande vigilance. Il existe également un risque en cas d'alitement prolongé, de troubles de la coagulation, de traitements hormonaux, de cancer, de présence d'un cathéter dans une veine, de grossesse, d'obésité et de tabagisme. L'association de plusieurs de ces facteurs multiplie le risque, comme la pilule contraceptive et le tabagisme. Les antécédents personnels de phlébite font également courir le risque de récidive.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X