Sommaire

Allongez-vous dans une pièce sombre

Allongez-vous dans une pièce sombre© Adobe StockLa règle d’or avec les migraines : ne pas perdre de temps. Dès les premiers signes, allongez-vous rapidement dans une pièce sombre et fraîche. Objectif : fuir les lumières vives et les bruits forts. Ces nuisances déclenchent et amplifient des symptômes (douleurs, nausées...). Pour les mêmes raisons, évitez les odeurs entêtantes de parfum ou de peinture. Notre conseil : une fois au calme, une simple friction au niveau des tempes peut aider à soulager la douleur. Le massage de la veine temporale avec les doigts atténue en quelques minutes la tension musculaire.

Prenez du café

Soufflez le chaud et le froid sur votre migraine. Une tasse de café, du robusta de préférence, atténue la douleur. La caféine constitue un bon anti migraineux : elle resserre les vaisseaux sanguins et soulage par la même occasion. Selon plusieurs études, elle agit en moins de deux heures. Et si vous n’aimez pas le café, un grand verre de cola fait aussi l’affaire. Notre conseil : appliquez ensuite du froid sur le front et les tempes, grâce à une compresse fraîche, un stick à bille au menthol ou un bandeau spécial migraine (disponibles en pharmacie). Ils agissent sur les vaisseaux dilatés et peuvent soulager en une demi-heure.

Pensez aux antalgiques

Pensez aux antalgiques© Adobe StockPremiers médicaments à dégainer en cas de migraine : les antalgiques ! Disponibles sans prescription, ils calment les souffrances rapidement. Ils s’attaquent directement au message douloureux en bloquant son chemin jusqu’au cerveau, voire en empêchant tout simplement sa production. Notre conseil : le choix ne manque pas en matière d’antalgiques. Vous pouvez vous tourner vers l’aspirine, comme l’Aspégic®, à raison de 2 à 4 mg par jour, ou le paracétamol sous forme de Doliprane® ou Dafalgan® (1 à 3 mg). Autre possibilité : des comprimés d’anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le Cébutid® 100 s’avère particulièrement efficace contre les migraines. Et même si ces traitements sont disponibles sans ordonnance, demandez toujours conseil à votre pharmacien.

Essayez les triptans

Essayez les triptans© Adobe StockDepuis leur apparition dans les années 90, ils ont changé la vie de nombreux migraineux. Les triptans s’utilisent en cas de crise sévère. A raison de 5 mg par jour maximum, les effets du zolmitriptan (Zomig®) ou du naratriptan (Naramig®) peuvent se manifester en vingt minutes. La raison ? Les triptans réduisent la dilatation des vaisseaux et bloquent la transmission du message douloureux dans le cerveau. Notre conseil : Attention ! Ces traitements sont disponibles sur ordonnance uniquement. Ils comportent un certain nombre de contre-indications : antécédents d’infarctus ou d’AVC notamment. Ils ont aussi des effets secondaires : vertiges, somnolences, douleurs musculaires. Au moindre signe, contactez votre médecin. Les spécialistes recommandent par ailleurs de ne pas dépasser six à huit comprimés par mois, au risque de provoquer une céphalée chronique.

En cas de crise : la lidocaïne

En cas de crise : la lidocaïne© Adobe StockAutre possibilité en cas de crise : le recours à la lidocaïne. Cet anesthésique local, employé notamment pour la petite chirurgie, s’avère efficace contre la migraine. Selon une étude américaine, la lidocaïne 4% en pulvérisation nasale soulage en une demi-heure dans la majorité des cas. Et cette action semble perdurer quelle que soit la durée d’utilisation. Dans certains cas, la lidocaïne peut même stopper complètement la crise. Cette molécule se fixe sur les terminaisons nerveuses et bloque le passage de la douleur. Notre conseil : la lidocaïne, disponible sur ordonnance, présente des contre-indications. Les personnes épileptiques, hypersensibles aux anesthésiques ou ayant les muqueuses infectées ne peuvent en prendre.

Testez les vitamines, les minéraux et la camomille

Testez les vitamines, les minéraux et la camomille© Adobe StockLe magnésium, la vitamine B2 et la grande camomille peuvent aider à prévenir les migraines de manière naturelle. Le taux de magnésium est bas chez les personnes en crise. 600 mg quotidiens de magnésium abaisseraient de 40% la fréquence des migraines au bout de deux mois. La vitamine B2 permet de corriger certains défauts de fonctionnement des cellules du cerveau, responsables des migraines. Le soja et le crabe sont de bonnes sources de vitamine B2. Quant à la grande camomille, ses feuilles sont utilisées traditionnellement contre tous les maux de tête. Une cure de 18 mg par jour diminuerait de moitié le nombre de migraines après un mois. Notre conseil : alliez ces trois éléments pour profiter pleinement de leurs effets !

Tentez l’acupuncture contre les migraines

Tentez l’acupuncture contre les migraines© Adobe StockTradition ancestrale chinoise, l’acupuncture repose sur l’utilisation d’aiguilles piquées en surface des tissus cutanés. Cette pratique, validée par l’Organisation mondiale de la santé, pourrait aider à prévenir les migraines et soulager leurs symptômes. La technique active en effet la production de sérotonine, pour bloquer la transmission de la souffrance. Elle permet aussi de libérer de l’endorphine, un antidouleur naturel. Notre conseil : les massages reposant en partie sur la pression des doigts peuvent permettre d’obtenir aussi de bons résultats. Il est possible de stimuler soi-même quelques secondes certains points du corps : le creux entre le pouce et l’index mais aussi la zone située juste au-dessus de la paupière.

L’hypnose pourrait soulager la migraine

L’hypnose pourrait soulager la migraine© Adobe StockDe plus en plus utilisée en médecine, l’hypnose a fait ses preuves contre la migraine. Durant l’état hypnotique, le corps produit en effet de fortes quantités d’endorphine, qui apaise la douleur. D’après plusieurs études menées des années 70 à nos jours, cet apaisement pourrait même être comparable à celui des médicaments généralement prescrits contre la migraine. Avantage : l’hypnose n’entraîne pas d’effet secondaire. Notre conseil : les sessions d’hypnose cliniques suivies d’auto-hypnose chez soi montrent un vrai impact sur les migraines. Lors d’essais en milieu hospitalier, les patients constatent après un an de suivi des périodes de plusieurs mois sans aucune crise.

Le recours aux traitements de fond

Le recours aux traitements de fond© Adobe StockPour les grands migraineux, une médication quotidienne peut devenir nécessaire. Ces traitements de fond, sur prescription médicale, s’adressent aux personnes ayant plus de quatre crises par mois. S’ils visent à réduire la fréquence des migraines, il faut souvent essayer chaque solution plusieurs mois pour juger des résultats. Les plus courants restent les bêtabloquants, comme le propranolol. Celui-ci est vendu notamment sous la marque Avlocardyl®. Notre conseil : les bêtabloquants comportent des effets secondaires tels que les chutes de tension artérielle ou la fatigue. D’autres traitements de fond peuvent vous être prescrits : - les antagonistes des récepteurs 5HT2 de la sérotonine ; - les antagonistes calciques ; - les dérivés de l'ergot de seigle ; - les alpha-bloquants ; - certains antidépresseurs…

Misez sur une bonne hygiène de vie

Misez sur une bonne hygiène de vie© Adobe StockFuyez les déclencheurs de migraines ! Evitez les situations de stress et de contrariété. Consommez avec modération certains aliments comme le fromage, le chocolat ou encore l’alcool et le tabac. Et ne combattez pas votre rythme biologique. Ce sont autant de facteurs de crise qu’une bonne hygiène de vie peut éviter. Notre conseil : pensez à tenir un journal de bord de vos migraines. Notez-y tous les détails entourant les débuts de vos symptômes : humeur, alimentation ou environnement extérieur. Ce suivi vous aidera vous et votre médecin à mieux prévoir et soigner les crises.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Efficacy and safety of acetaminophen, aspirin, and caffeine in alleviating migraine headache pain, Albert Einstein College of Medicine, USA. - A comparative study on the treatment of migraine headache with combined distant and local acupuncture points..., Heilongjiang Academy of Chinese Medicine, Chine. - Efficacy and safety of 6.25 mg t.i.d. feverfew CO2-extract..., Neurologische Universitätsklinik, Allemagne. - Review of the efficacy of clinical hypnosis with headaches and migraines, University of Utah School of Medicine, USA. - Intranasal lidocaine for migraine, Southern California Permanente Medical Group, USA. - Low brain magnesium in migraine, Henry Ford Hospital, USA. - Prophylaxis of migraine with oral magnesium, Munich-Harlaching Clinic, Allemagne. 

mots-clés : Doliprane
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.