Sommaire

Souffrez-vous de bruxisme ?

Le bruxisme se manifeste par des frottements ou un serrage involontaire des dents entraînant des grincements plus ou moins importants. Ce comportement se manifeste majoritairement la nuit, même s'il peut survenir dans la journée.

Comment le remarque-t-on : "c'est bien souvent le conjoint qui en prend conscience, se plaignant de mal dormir à cause des grincements bruyants et inquiétants", explique le Dr Lequart.

Et aussi : ces frottements sont également associés à d'autres symptômes comme des maux de tête au réveil, des douleurs au niveau des dents et de la mâchoire, une hypersensibilité dentaire au chaud et au froid et aux aliments acides et sucrés. On peut remarquer également une usure des dents, la disparition des pointes de canines...

Attention : en cas de soupçon, consultez un dentiste.

D'où ça vient ?

Deux causes principales expliquent le bruxisme :

Des problèmes dentaires : une mâchoire et des dents mal positionnées en haut et en bas, des dents décalées ou manquantes peuvent entraîner des frottements et des grincements des dents les unes contre les autres.

La cause psychosomatique : bien souvent, on retrouve derrière cette pathologie un gros stress ou une anxiété.

Quand intervenir : lorsque les grincements sont légers et n'occasionnent pas ou très peu de symptômes, aucun traitement n’est nécessaire. C’est lorsqu'ils deviennent importants et qu’ils causent des dommages ou des douleurs que des solutions sont mises en place.

Le port d'une gouttière pour limiter les frottements

"Le principal traitement est le port d'une gouttière en résine souple pendant la nuit. Ces gouttières n'empêchent pas le bruxisme, mais protègent les dents des frottements et des grincements.", explique le Dr Lequart.

Les effets : en empêchant les dents de se rencontrer, la gouttière diminue les tensions musculaires, soulage les articulations, protège les dents et l'os qui les soutient et fait perdre progressivement le réflexe de grincement.

Prise en charge : la gouttière est fabriquée sur mesure par un prothésiste dentaire sur ordonnance d'un dentiste. Le coût est d'environ 120€ avec possibilité de prise en charge de l'Assurance Maladie*.

Et aussi : si le bruxisme est dû à un mauvais positionnement des dents, l'orthodontie peut être un moyen de résoudre le problème.

* Seulement dans le cas d'un SADAM, syndrome algo-dysfonctionnel de l'appareil manducateur qui désigne les troubles de la musculature posturale de l'articulation temporo-mandibulaire.

Biofeedback et toxine botulique

La technique du biofeedback : Elle consiste à installer des capteurs qui font sonner une alarme dès que la personne grince des dents, la réveillant.

Les effets : la méthode est efficace, mais les effets disparaissent automatiquement à l'arrêt du traitement."Cette pratique reste cependant marginale, car il y a des conséquences sur le sommeil. Les périodes de bruxisme s'élevant de 6 à 8min pendant les phases de sommeil paradoxal. Le port d'une gouttière est automatiquement proposé en première intention.", explique le Dr Lequart.

Les injections de toxine botulique : Elles peuvent être proposées en cas de bruxisme très sévère. La toxine crée une paralysie musculaire transitoire et diminue la force musculaire, avec de bons résultats sur les grincements.

La prise en charge psychologique

"La cause psychosomatique (stress, anxiété...) se retrouve dans 80% des cas de bruxisme, principalement chez les adultes.", explique le Dr Lequart.
Une thérapie auprès d'un psychologue peut aider à désactiver les causes de l'anxiété et du stress.

Il peut être aussi utile de pratiquer une technique de relaxation (sophrologie...) ou de recourir à des pratiques comme l'acupuncture, l'hypnose, les thérapies comportementales et cognitives en plus du port des gouttières.

Des conséquences parfois lourdes

Lesquelles : un grincement des dents chronique peut user l'émail, augmenter la sensibilité, fracturer et même entraîner la perte d'une ou plusieurs dents.
Il faudra alors procéder à des traitements comme la restauration des dents à l'aide de résine composite, la pose de couronnes, d'implants s'il y a extraction des dents ou de meulages sélectifs*.

Si le bruxisme se poursuit, cela peut dégrader l'état des mâchoires, et avoir des conséquences sur le système ORL : perte partielle de l'audition, douleurs au niveau des tempes, des oreilles et même du cou et du haut du dos.

Dans les cas les plus sévères, cela peut provoquer une déformation de la mâchoire et changer l'apparence du visage, la pointe du nez se rapprochant de la pointe du menton.

* Le meulage sélectif est une technique qui consiste à éliminer une partie de l'émail dans le but d'améliorer l'engrènement des dents. C'est une technique irréversible car l'émail ne se régénère pas.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

Remerciements au Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’UFSBD (Union française pour la santé bucco-dentaire) - www.ufsbd.fr

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.