Sommaire

Des paupières gonflées

Des paupières gonflées© Adobe StockLes reins jouent plusieurs fonctions vitales. "Leur rôle est principalement lié à l’épuration, l'élimination des déchets, des toxines produits par l’organisme, ils filtrent le sang, régulent la quantité d’eau, de sels minéraux, de sodium, de potassium" explique le docteur Gabriela Goléa, néphrologue.

Lorsque les reins fonctionnent bien, ils participent à un équilibre entre les liquides perdus (dans l'urine, les selles et par la transpiration) et ceux consommés comme l'eau (présente dans les boissons et les aliments). En cas de dysfonctionnement, il y a une dilatation des vaisseaux sanguins favorisant l'œdème ou la rétention d'eau, car l'eau quitte les vaisseaux pour aller dans les tissus.

Les signes d’alerte : "Gonflement des paupières, des mains et des pieds sont les principaux signes d'un problème au niveau des reins" ajoute la spécialiste.

Une maladie des reins, quelle qu’elle soit, nécessite une prise en charge rapide et personnalisée.

Une tension artérielle trop élevée

Comme l'explique notre spécaliste, "les reins ont aussi un rôle endocrinien, par la synthèse de certaines hormones. Ainsi les reins jouent un rôle important dans la régulation de la pression artérielle et de la tension artérielle par la production des hormones : rénines, bradykinines". L’hypertension artérielle peut endommager les reins. L’insuffisance rénale représente un facteur de risque cardio-vasculaire important. Les maladies rénales sont souvent associées à une hypertension artérielle qui peut se compliquer d’une cardiopathie ischémique, une insuffisance cardiaque, des troubles du rythme cardiaque.

Les signes d’alerte : "La plupart du temps il n'y a pas vraiment de symptômes mais directement des conséquences comme des problèmes cardiovasculaires", rapporte le Dr Goléa.

A savoir : Les maux de reins peuvent entraîner une tachycardie dont les manifestations sont un essoufflement. Elle peut même mener à l’évanouissement.

Une fatigue intense qui persiste

Une fatigue intense qui persiste© Adobe StockElle peut être la seule manifestation de la maladie pendant longtemps. "Le manque ou l’excès de minéraux peut donner des complications sévères cardio-vasculaires, neurologiques, digestives, ostéo-articulaires, ce qui fatigue l’organisme. Egalement, les reins sécrètent une hormone appelée "Erythropoïétine" ou "EPO" qui stimule la maturation des globules rouges au niveau de la moelle osseuse, donc assure le maintien d’un taux correct d’hémoglobine", explique l'experte. Si ce taux n’est pas respecté, une anémie s'installe et la fatigue aussi.

Les signes d’alerte : une faiblesse corporelle généralisée associée à une fatigue très intense à long terme.

Des troubles urinaires signes d'une pyélonéphrite

Une pyélonéphrite, une infection bactérienne des voies urinaires mal soignée ou négligée peut être à l’origine d’un mal de reins. "Les symptômes d’une pyélonéphrite sont plus intenses lorsque les douleurs sont importantes. Ils peuvent s’accompagner également de vomissements, de diarrhées et de fièvre", rapporte le docteur Gabriela Goléa. Cette pathologie se manifeste par des envies fréquentes et pressantes d’uriner et des douleurs localisées.

Les signes d’alerte : accélération du rythme cardiaque, sensation d’étourdissement et grande faiblesse, urine trouble ou de couleur foncée, sensation de brûlure pendant la miction.

Amaigrissement, perte d'appétit : quand il y a un cancer

Amaigrissement, perte d'appétit : quand il y a un cancer© Adobe StockCe symptôme est lié à une sécrétion d'hormones en excès par les reins (érythropoïétine, rénine, prolactine, ACTH...). A l'examen sanguin, la découverte d'une augmentation de globules rouges circulant dans le sang liée à la production excessive d'une hormone, l'érythropoïétine, est un signe évocateur de cancer du rein et provoque une forte perte d'appétit. Notre experte explique que "la plupart du temps, les patients ne ressentent plus l'envie et le plaisir de manger. Les aliments n'ont plus le même goût ou les mêmes saveurs".

Les signes d’alerte : altération de l'état général avec un amaigrissement. Perte de poids conséquente. Mauvais goût dans la bouche. Fièvre qui persiste (supérieure à 38°C), et des sueurs nocturnes.

Nausées et des vomissements en cas de calculs rénaux

Les calculs rénaux se caractérisent par la présence d'un ou de plusieurs "petits cailloux" dans les voies urinaires. Ils peuvent se coincer et entraîner de fortes douleurs telles que les "coliques néphrétiques", selon le dr Goléa.

Les signes d’alerte : les douleurs s'accompagnent souvent de signes digestifs comme des nausées, des vomissements voire un arrêt brutal du transit intestinal.

Prurit : des démangeaisons liées à une insuffisance rénale

Prurit : des démangeaisons liées à une insuffisance rénale© Adobe StockQuand l’insuffisance rénale est avancée, des démangeaisons et des crampes peuvent se manifester. Elles sont dues respectivement à une rétention du phosphore et du potassium dans le sang qui ne sont plus éliminés normalement par les reins.

Les signes d’alerte : des démangeaisons sur l'ensemble du corps, voire des éruptions cutanées. Et/ou des crampes notamment au niveau des jambes et des bras.

Les causes qui peuvent affecter les reins

Pour le docteur Gabriela Goléa, il y a des nombreux facteurs qui peuvent expliquer une atteinte rénale. Parmi les principaux :

  • la déshydratation prolongée, associée ou non à la prise de diurétiques, à une diarrhée chronique, des vomissements.
  • certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, antibiotiques comme les aminosides, certains cytostatiques) ou les produits de contraste iodés utilisés lors de la réalisation d’une imagerie.
  • un obstacle sur les voies excrétrices (urinaires)
  • les infections urinaires (pyélonéphrite) ou d’autres infections
  • l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète
  • le tabac favorise le cancer des voies urinaires
  • des maladies auto-immunes
  • sans oublier les maladies génétiques, familiales (plusieurs membres d’une même famille ayant la même atteinte rénale)

Les conseils de notre néphrologue

  • Le dépistage précoce d’une atteinte rénale est très important par une prise de sang régulière avec contrôle de la fonction rénale (urée, créatinine), par la réalisation des tests urinaires (recherche du sang ou protéines dans les urines).
  • Une hydratation correcte.
  • Eviction des facteurs aggravants : certains médicaments en adaptant les doses des médicaments à la fonction rénale.
  • Traitement d’une hypertension artérielle.
  • Prise en charge d’un diabète pour avoir un bon équilibre glycémique.
  • Bon contrôle des facteurs de risque cardio-vasculaire : arrêt du tabac, traitement d’une hypercholestérolémie.

Vidéo : Reins : les symptômes à ne pas laisser passer

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.