Oreille qui coule : qu'est-ce que l'otorrhée ?

L’otorrhée se caractérise par une oreille qui coule. Provenant du conduit auditif externe, l’écoulement s’accompagne souvent de douleurs aux oreilles et de troubles de l’audition. A quoi est due l’otorrhée ?

Publicité

6049355-inline-500x333.jpg© Istock

Oreille qui coule : les principales causes

La nature même du liquide qui s’écoule va donner une indication importante au médecin oto-rhino-laryngologiste pour déterminer l’étiologie exacte de l’otorrhée. En présence d’un écoulement purulent, le diagnostic s’orientera vers une infection de l’oreille externe, voire de l’oreille moyenne, avec perforation ou non du tympan. Mais s’il contient du sang, le médecin recherchera plutôt une lésion dans le conduit auditif, une fracture du rocher ou encore une otite phlycténulaire, tandis qu’une fuite de liquide cérébro-spinal (otoliquorrhée) sera généralement suspectée en présence d’un liquide clair.

Publicité
Publicité

Oreille qui coule : les traitements

La prise en charge de l’otorrhée nécessite la réalisation d’un bilan ORL complet afin d’en déterminer l’origine. Certaines manifestations cliniques ou situations particulières constituent des signaux d’alerte pour le médecin: maux de tête, surdité récente, fièvre, œdème au niveau de l’oreille… Quels que soient les symptômes qui y sont associés, tout écoulement d’une ou des oreilles doit nécessairement faire l’objet d’une consultation médicale rapide. S’il le juge nécessaire, le praticien pourra préconiser l’analyse d’un prélèvement de manière à définir sa nature exacte et affiner son diagnostic. Ce n’est qu’au terme d’un examen otoscopique approfondi qu’un traitement pourra être mis en œuvre.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X