Comment soulager une toux sèche ?

Lorsque la toux sèche est simplement irritative, l’un des meilleurs remèdes pour la soulager est le miel. Il est souvent plus efficace que les sirops antitussifs. L’homéopathie, les tisanes ou les huiles essentielles peuvent améliorer la toux.

En cas de reflux gastro-oesophagien, un traitement médicamenteux anti-reflux est nécessaire, accompagné de mesures hygiéno-diététiques (surélévation de la tête du lit, délai entre le dîner et le couchage…). Si l’origine de la toux est allergique, l’éviction de l’allergène une fois identifié et un traitement anti-histaminique sont efficaces.

La coqueluche nécessite un traitement antibiotique et la toux peut malheureusement durer plusieurs semaines. Le sevrage tabagique est, bien sûr, indispensable en cas de toux sèche persistante. Les sirops anti-tussifs tiennent une place secondaire car, même, s’ils soulagent temporairement, ils peuvent masquer une pathologie respiratoire ou ORL.

Que faire face à une toux sèche ?

Avant de traiter la toux sèche, il est conseillé d’en identifier la cause pour adapter la prise en charge. En cas d’infection virale récente, la toux sèche est dite résiduelle et disparait spontanément en quelques jours. Un bilan allergologique peut être utile face à une toux sèche persistante.

Lorsque la toux prédomine la nuit, on peut proposer un bilan digestif à la recherche d’un reflux. Si la toux est accompagnée de fatigue et de fièvre, il est utile de rechercher une coqueluche, car malgré la vaccination, de nombreux cas de coqueluche ont été recensés. Le traitement de la toux sera alors plus spécifique.

Enfin, chez le tabagique chronique qui présente une toux, un bilan pneumologique est envisageable.

Quelles sont les principales causes de la toux sèche ?

La toux sèche survient lorsqu’une irritation des voies ORL ou des bronches est présente. Elle ne s’accompagne pas de sécrétions et c’est pourquoi il est parfois difficile d’arrêter les quintes. Elle est le plus souvent due à un écoulement postérieur des fosses nasales ou des sinus qui vient irriter les voies aériennes.

Cet écoulement a lieu en cas de rhinopharyngite, de sinusite ou après un épisode grippal. Les allergies respiratoires et ORL peuvent également être à l’origine d’une toux sèche persistante. Le tabagisme chronique provoque une inflammation des voies aériennes, qui peut être à l’origine d’une toux sèche. La coqueluche provoque des quintes spécifiques et reconnaissables en raison de leur ressemblance avec le chant du coq. Le reflux gastro oesophagien peut se manifester par une toux sèche chronique, plutôt nocturne, aggravée par la position allongée.

Enfin, des causes psychologiques peuvent être à l’origine d’une toux irritative chronique.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.