Précordialgie neurotonique : qu'est-ce que c'est ?

Publié le 16 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Le terme médical « précordialgie » est employé pour qualifier des douleurs thoraciques localisées au niveau de la région anatomique dite « précordiale ». On parlera de précordialgie neurotonique lorsqu’elles présentent une composante nerveuse. Mais la précordialgie peut-elle être à l’origine de maladies cardiovasculaires ?
Publicité

© Istock

La précordialgie à la loupe

Les médecins se servent de cette terminologie générique pour désigner une douleur provenant d’une zone très précise de la cage thoracique : la zone précordiale. Celle-ci est située à l’avant du muscle cardiaque. C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, la survenue d’une telle douleur a tendance à inquiéter les patients. Les précordialgies peuvent revêtir des caractéristiques cliniques très diverses, mais également très proches des manifestations de la douleur cardiaque. Elles peuvent être fulgurantes à la manière d’un coup de poignard ou être plus diffuses, voire irradier parfois jusque dans le bras gauche. Généralement, elles se manifestent intensément, mais ne persistent pas dans le temps et ne sont pas influencées par le mécanisme respiratoire.

Publicité

Les causes de la précordialgie

Dans la grande majorité des cas, la précordialgie affiche une origine nerveuse. Les personnes à tendance neurotonique présentent, en effet, un risque accru de ressentir ce type de douleurs thoraciques très localisées. Mais si le stress et l’anxiété sont susceptibles d’occasionner ce type de trouble thoracique, certaines autres pathologies peuvent en être également à l’origine. Parmi les causes les plus souvent déterminées, on retrouve les pathologies rhumatismales, le reflux gastro-œsophagien ou encore certaines infections pulmonaires. Dans les cas les plus sévères, la précordialgie peut être le signe clinique d’un trouble cardiaque, à l’image de la péricardite ou de l’angine de poitrine. Face à la diversité des causes potentielles, il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de persistance ou de récurrence des symptômes.

Publicité

Les traitements de la précordialgie

La prise en charge de la douleur thoracique va dépendre de son origine. C’est donc pour cette raison que le diagnostic revêt une importance capitale. Chez les personnes anxieuses, la gestion du stress constitue un critère déterminant. Pour calmer les angoisses importantes, l’administration d’un traitement médicamenteux est parfois préconisée, même s’il ne s’agit là que d’un traitement de dernière intention. Il existe, en effet, de nombreuses alternatives non médicamenteuses pour apprendre à gérer son stress : sport, relaxation, yoga, psychothérapie… Après examen clinique de son patient, le médecin peut également décider de l’orienter vers une consultation spécialisée s’il suspecte une possible étiologie pulmonaire ou cardiaque. Dans les cas les plus sévères, une admission au sein d’un service d’urgences peut s’avérer nécessaire afin de procéder rapidement aux différents examens cliniques requis. Mais dans la plupart des cas, les précordialgies sont totalement bénignes.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X