Sommaire

Avant tout : boire beaucoup pour se réhydrater

Le premier danger lié à la gastro et aux diarrhées qui l'accompagnent, c'est la déshydratation. On perd beaucoup d'eau et au passage des minéraux (sodium, potassium...). Il faut donc compenser en avalant jusqu'à 2 litres de liquides par jour (eaux minérales, tisanes sucrées, bouillons...) et privilégier les solutions de réhydratation orale chez l'enfant avant 2 ans. Mieux vaut boire par petites gorgées pour ne pas trop remplir l'estomac et éviter les vomissements.

À éviter : les soupes de légumes, mais aussi l'alcool ou le café.

Oui aux sodas... sans bulles

"Si rien d'autre ne passe, on peut consommer du Coca-Cola ou du Pepsi, sans les bulles pour ne pas agresser davantage l'estomac. Le cola a parfois un petit effet anti-nausées. En plus, il apporte un peu d'eau et du sucre (à condition de ne pas choisir une version light), ainsi que des sels minéraux (potassium notamment) mais en petite quantité : ça ne remplace en aucun cas une solution de réhydratation, notamment chez les enfants" nuance le Dr Godeberge, gastro-enterologue.

Attention, on se limite à quelques verres, soit environ un demi litre par jour, car la boisson est très sucrée.

À éviter : les jus de fruits, légèrement laxatifs.

Du riz..., mais pas seulement !

Le riz est bien toléré et absorbé rapidement par l'intestin, il ne risque pas d'aggraver la diarrhée. En plus, il s'agit d'un sucre lent, qui redonne de l'énergie durablement. "Mais ce n'est pas le seul aliment qu'on peut consommer (une fois les vomissements passés) : les autres féculents type pâtes, semoule, pain... et les légumes bien cuits passent aussi", assure le Dr Godeberge.

A éviter : les féculents accompagnés de sauces ou de fromage (type gratins de pâtes, etc.).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.