Diabète de type 2 : le rôle de l’alimentation

Avant la mise en œuvre d’un traitement antidiabétique, des mesures hygiéno-diététiques sont préconisées afin de rééquilibrer naturellement le taux de glycémie et de réduire la résistance de l’organisme à l’insuline. En effet, le fait d’avoir un régime alimentaire déséquilibré, c’est-à-dire trop riche en gras et en sucres, constitue, à plus ou moins long terme, une prédisposition à développer un diabète de type 2. D’ailleurs, ce sont les personnes d’un certain âge qui présentent généralement ce type de pathologie. Excessivement sollicité pour produire de l’insuline ? l’hormone qui régule la glycémie ? leur pancréas s’est épuisé.

Diabète de type 2 : l’indice glycémique

L'indice glycémique (IG) correspond à l’échelle de mesure utilisée pour classer les aliments en fonction de leur impact sur le taux de glycémie sanguine jusqu’à deux heures après leur ingestion. Cette classification s’avère particulièrement précieuse, notamment pour les personnes diabétiques qui cherchent à maîtriser leur glycémie. Les aliments possédant un indice glycémique bas sont ainsi privilégiés au sein de leur régime alimentaire, car ils disposent d’un pouvoir glycémiant faible. Parmi les aliments ayant un indice glycémique bas, on retrouve l’avocat, l’endive, les épinards, la salade, les yaourts au soja, les lentilles vertes, les asperges, les amandes, les noisettes…

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.