Diabète : la pompe à insuline utile pour les femmes enceintes ?

Les modifications physiologiques survenant au cours de la grossesse font évoluer les besoins en insuline des femmes diabétiques. Face à ces fluctuations importantes, le recours à une pompe peut s'avérer intéressant et est donc très fortement recommandée. En revanche, pour les femmes enceintes qui présentent au cours de la grossesse un diabète gestationnel, ces pompes à insuline ne sont pas indiquées ou que très rarement. Le point.

Qu'est-ce que l'insuline ?

L’insuline est une hormone sécrétée par le pancréas, et plus précisément par des cellules présentes dans les îlots de Langerhans. L'insuline permet au sucre (glucose) de pénétrer les cellules du corps. Ces dernières utiliseront le glucose comme énergie ou le mettront en réserve pour de futurs besoin.

Quels sont les avantages d'une pompe à insuline lorsqu'on est enceinte ?

Pour les femmes diabétiques enceintes (et non pour les femmes souffrant de diabète gestationnel sauf exception), la pompe à insuline présente de véritables avantages qui permettent :

  • D’améliorer la gestion de l'insuline en continu, ce qu'on appelle débit basal.
  • De faciliter la gestion des quantités d’insuline en cas de nausées et vomissements.
  • De diminuer le risque de survenue d’une hypoglycémie nocturne.
  • De faciliter la prise en charge du phénomène de l’aube (augmentation de la glycémie en fin de nuit).
  • D'adapter les doses d’insuline qui évoluent beaucoup au cours de la grossesse.
  • D'injecter progressivement l’insuline au cours des repas avec les fonctions bolus avancées ce qui est utile car la vidange gastrique, donc l‘absorption de glucides, est souvent retardée chez la femme enceinte.

Il apparaît donc que le principal avantage de la pompe est sa flexibilité, car elle permet de bien gérer les apports d’insuline pendant toute la grossesse et ainsi de mieux contrôler la glycémie.

De plus seule la pompe à insuline permet la programmation de différents débits de base, nuit et jour, ou encore l’arrêt de la délivrance de l’insuline.

Photo : pompe à insuline reliée à un cathéter sous-cutané

Diabète : la pompe à insuline utile pour les femmes enceintes ?© Creative Commons

Crédit : Mbbradford sur Wikipédia anglais — Transféré de en.wikipedia à Commons. © CC/Domaine Public - Licence : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Insulin_pump_with_infusion_set.jpg

Faut-il garder la pompe à insuline après l'accouchement ?

La réponse du docteur Grégory Akerman, chirurgien gynécologue obstétricien :

« La pompe à insuline est également très utile après l’accouchement et en cas d’allaitement : en permettant une adaptation au rythme des tétées. »

Comment utiliser une pompe à insuline pendant la grossesse ?

Une pompe à insuline est un petit appareil discret que l'on peut facilement accrocher à une ceinture, mettre dans la poche ou même attacher à un soutien-gorge. Cet appareil délivre continuellement de petites quantités d’insuline rapide à intervalles réguliers (débit basal), tout au long de la journée et délivre également une dose supplémentaire d’insuline (bolus) adaptée au moment des repas pour couvrir les glucides absorbés à cette occasion, lors d’une collation ou pour corriger une hyperglycémie grâce à la programmation de son utilisateur et un dispositif de perfusion déconnectable (cathéter et tubulure).

La seule chose qui est nécessaire dans le traitement par pompe à insuline est un changement de cathéter tous les 2 à 3 jours.

Pompe à insuline : où est-elle implantée ?

Comme pour les injections classiques, il faut alterner les sites d'injection pour ne pas créer de lipodystrophie (accumulation ou une perte du tissu adipeux) qui pourrait empêcher l'insuline de se diffuser normalement. Les sites d’implantation possibles du cathéter sont les mêmes que ceux des injections (cuisse, bras, haut des fesses), mais l’abdomen est préféré car c’est à ce niveau que l’insuline diffuse le plus rapidement.

Faut-il surveiller sa glycémie avec une pompe à insuline ?

Attention il ne faut pas négliger la surveillance des glycémies qui doit rester de mise (4 à 6 fois par jour).

Un problème de pompe ou de cathéter peut entraîner un pic du taux de sucre. Pas de panique, les pompes sont équipées d'alarmes qui alertent en cas anomalies ou de dysfonctionnement de la pompe.

Photo : insuline humaine

Diabète : la pompe à insuline utile pour les femmes enceintes ?© Creative Commons

Crédit : Isaac Yonemoto. — Transféré de en.wikipedia à Commons. First upload to en.wp by Takometer © CC - Licence : https://creativecommons.org/licenses/by/2.5/

Sites d'information et associations

Vous pouvez contacter l’association Française des femmes diabétiques.

Cette association s’adresse aux femmes atteintes de diabète et à leur entourage. Elle propose un forum de discussion, des salons/tables rondes, un journal électronique semestriel, des évènements et rencontres informelles.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.