Diabète et troubles alimentaires (TCA) : anorexie et boulimie

Il existe une corrélation entre le diabète et les troubles du comportement alimentaires (TCA) : anorexie, boulimie, hyperphagie boulimique... Ces troubles importants et durables, ont des répercussions psychologiques et physiques. Mais pourquoi diabète et TCA sont-ils fréquemment liés ?

Pourquoi diabète et TCA sont-ils liés ?

Il existe une corrélation notable entre le diabète et les troubles du comportement alimentaires (TCA). « Les troubles du comportement alimentaire (TCA) sont des conduites alimentaires différentes de celles habituellement adoptées par les personnes vivant dans le même environnement. Ces troubles sont importants et durables et ont des répercussions psychologiques et physiques. » Les principaux TCA sont l’anorexie, la boulimie et l’hyperphagieboulimique.

En effet, les patients atteints de diabète de type 1 sont considérés à haut risque de développer un trouble comme l’anorexie ou la boulimie ou un autre trouble spécifié de l’alimentation, alors que ceux présentant déjà des symptômes d’un trouble de l’alimentation et des conduites alimentaire (TACA), comme l’hyperphagie boulimique (HB) sont plus à risque de développer un diabète de type 2.

Diabète : quels sont les facteurs déclencheurs de troubles alimentaires ?

Une multitude de facteurs contribuent au déclenchement, ainsi qu’au maintien des troubles du comportement alimentaire et certains aspects du diabète pourraient y contribuer :

  • La plupart des personnes nouvellement diagnostiquées avec un diabète de type 1 ont tendance à prendre du poids au début du traitement. Il s’agit en réalité d’une reprise du poids perdu avant le diagnostic de diabète, en raison de la maladie.
  • L’insuline est une hormone qui peut favoriser le stockage de masse adipeuse chez une personne sédentaire. Elle peut également favoriser le développement de la masse musculaire chez une personne active physiquement, pouvant faire augmenter le poids sur la balance.
  • Entamer un régime peut être un facteur déclencheur de ces troubles car la maladie impose de quantifier les apports en glucides et d’avoir un contrôle plus étroit sur son alimentation
  • Une personne déjà prédisposée à développer un TCA y serait encore plus vulnérable si elle est diabétique.

souffrant d'anorexie recadrée image de fille essayant de mettre un pois sur la fourche© Istock

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):

https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/diabete/articles/prevalence-et-incidence-du-diabete

http://endat.org/troubles-maladies/diabete/

PROGRAMME SUCRE DÉTOX EN 7 JOURS Par le Docteur Pierre Nys

Vos menus à faible IG (Index Glycémique) sur mesure pour vous désintoxiquer du sucre