Dépistage du diabète : pour qui ?

Le dépistage du diabète concerne surtout les personnes présentant un ou plusieurs facteurs de risques. Parmi ces derniers figurent surtout :
- l’âge. Le diabète de type 2, de loin le plus répandu, apparaît surtout à partir de 45 ans ;
- le surpoids et l’obésité, surtout lorsque les réserves de graisse sont concentrées dans la zone abdominale ;
- l’hypertension artérielle ;
- des antécédents familiaux de diabète ;
- un excès de cholestérol sanguin ;
- des antécédents personnels d’intolérance au glucose ou d’hyperglycémie modérée à jeun.

Dépistage du diabète : une prise de sang à jeun

Pour dépister le diabète, il faut venir le matin à jeun au laboratoire. Il ne faut pas avoir mangé pendant au moins 8 heures. En revanche, vous pouvez boire un peu d’eau. La prise de sang s’effectue au niveau d’une veine du bras. La glycémie à jeun (taux de sucre sans le sang) est ensuite mesurée en laboratoire : si elle excède 1,26 g/l (ou 7 mmol/l), un diabète est suspecté. Toutefois, ce résultat doit être corroboré par une seconde analyse de sang à jeun. Si le diabète est confirmé, un traitement peut être mis en place. Si le test du diabète ne révèle rien d’anormal, d’autres dépistages seront à effectuer tous les 3 ans. Si le test révèle de légères anomalies (ex. : hyperglycémie modérée à jeun, c’est-à-dire un peu supérieure à la norme de 1,10 g/l), le test de dépistage du diabète peut être réeffectué tous les ans.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.