Cholestérol LDL bas : y a-t-il des risques ?

Lors d’un bilan lipidique, on mesure le taux de glycérides dans le sang, le taux de bon cholestérol dit cholestérol HDL et le taux de mauvais cholestérol dit cholestérol LDL. Un taux de cholestérol LDL bas est-il dangereux pour la santé ? Y a-t-il un lien entre taux de cholestérol LDL et cancer ?
Istock

Taux de cholestérol LDL : de quoi s’agit-il ?

Les lipides sont soit issus de l’alimentation, soit fabriqués par l’organisme (le foie). Ils regroupent le cholestérol et les triglycérides. Ils sont essentiels au bon fonctionnement de l’organisme tant qu’ils ne sont pas en excès. On distingue à ce titre deux types de molécules en charge du transport des lipides dans le sang : le cholestérol LDL (low density lipoproteins) et le cholestérol HDL (high density lipoproteins). Quand le taux de LDL en circulation dans le sang est trop élevé, il y a un risque cardiovasculaire important : en effet, les lipides vont se déposer sous la forme de plaques d’athérome sur la paroi des artères et affecter la circulation sanguine. Pire, si une plaque d’athérome se détache, il y a risque d’obstruction d’une artère : c’est un risque d’AVC ou d’infarctus. Le rôle du cholestérol HDL est de transporter le cholestérol en excès dans le sang pour le conduire jusqu’au le foie où il sera éliminé. On comprend alors bien l’importance du rapport entre taux de HDL et taux de LDL : dans l’idéal, le bilan lipidique doit refléter un taux de cholestérol HDL élevé et un taux de cholestérol LDL bas.

Taux de cholestérol LDL bas et risque de cancer

Lors d’un bilan lipidique, on va mesurer le taux de cholestérol LDL et le taux de cholestérol HDL. On parle de taux de cholestérol LDL bas, si ce taux est inférieur à 2,2g/l de sang, en l’absence de tout facteur de risque. Si la personne souffre de diabète ou d’hypertension artérielle, ce taux de cholestérol LDL sera revu à la baisse : 1,9g/l de sang. Enfin, si le patient cumule plusieurs facteurs de risque (deux), le seuil de ce taux de cholestérol LDL sera encore abaissé : 1,6g/l de sang. Il pourra descendre jusqu'à 1g/l de sang pour un patient ayant déjà eu des problèmes cardiovasculaires (de type infarctus, AVC). Le taux de mauvais cholestérol étant lié à un risque cardiovasculaire, avoir un taux de mauvais cholestérol bas est positif de ce point de vue. Par contre, des études tendent à montrer qu’un taux de cholestérol bas pourrait être corrélé à un risque de cancer plus élevé, que ce taux de LDL soit naturellement bas ou suite à la prise de statines (médicaments anticholestérol). Cela concernerait le risque de cancer du foie et du pancréas pour l’homme et le cancer du sein et de la vésicule biliaire pour la femme. Pas de certitudes à ce stade de la recherche scientifique, mais un principe de précaution à observer.

Taux de cholestérol LDL bas et fatigue

Un taux de cholestérol LDL élevé a été associé à une intensification de la fatigue. En effet, une hypercholestérolémie se traduit par une baisse du tonus musculaire, des vertiges à la marche, une fatigue, des douleurs à la poitrine. Un taux de cholestérol LDL bas permettra donc d’éviter la fatigue due au taux de lipides dans le sang, mais n’évitera pas la fatigue imputable à d’autres causes.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):