Toilettes publiques : voici comment les utiliser pour éviter les bactéries

Publié le 18 Avril 2019 par Morgane Garnier, Journaliste Santé
Pour les germophobes, ne serait-ce que pénétrer dans des toilettes publiques peut être une véritable angoisse. Mais pas de panique : selon les scientifiques, des solutions simples et efficaces existent pour uriner sans être contaminé par les bactéries qui les peuplent !
Publicité

Sur les poignées de porte, sur la cuvette des toilettes, dans l'air soufflé par les sèche-mains électriques... dans les toilettes publiques, les bactéries sont partout, et nous feraient passer l'envie d'uriner. Mais selon plusieurs études scientifiques, il y aurait certaines attitudes à adopter pour ne pas être contaminé.

Les cabines de toilettes du milieu plus sales que celles aux extrémités

Premier conseil : bien choisir sa cabine. Une étude américaine a montré, en surveillant les toilettes d'une plage, que 60% du papier toilette était utilisé dans les deux cabines sanitaires du milieu, ce qui suggère qu'elles étaient plus fréquemment empruntées. Et qui dit plus de passage, dit plus de saleté ! Choisir celles aux extrémités s'avèrerait donc être une solution simple pour éviter au maximum les bactéries...

Publicité

Pourquoi ne pas s'asseoir sur la cuvette peut être dangereux

Autre recommandation des chercheurs : s'asseoir sur les WC. Oui, vous avez bien lu. Car pour les femmes notamment, tenir la position squat peut être particulièrement néfaste : selon Brianne Grogan, physiothérapeute, "le problème avec le fait de 'planer' au-dessus des toilettes en urinant est que les muscles du plancher pelvien et de la ceinture pelvienne – les rotateurs de la hanche, les muscles glutéaux, le dos et les abdominaux – sont extrêmement tendus. Cette tension de la ceinture pelvienne rend l’écoulement de l’urine difficile, obligeant souvent à pousser pour que l’urine sorte rapidement. Or, uriner via des poussées peut contribuer au prolapsus des organes pelviens."

Publicité

D'autant plus que les risques d'attraper une maladie en s'asseyant sur la cuvette des toilettes publiques seraient infimes : le seul danger proviendrait du fait que les bactéries peuvent venir se loger dans votre corps via une plaie ouverte. Pensez tout de même avant de vous asseoir à désinfecter la cuvette à l'aide d'une lingette, ou bien à mettre du papier dessus, tout en gardant à l'esprit que celui-ci pourrait receler de bactéries projetées lorsque la chasse d'eau est tirée...

Eviter les sèche-mains électriques

Dernière astuce : bien se laver les mains, et préférer les sécher avec des feuilles de papier jetables. Une étude européenne menée dans des hôpitaux a montré que "l’environnement des toilettes qui disposaient d’un sèche-mains à air pulsé était plus contaminé que celui où il y avait des essuie-mains papier", explique le professeur Frédéric Barbut, auteur des travaux interviewé par Medisite, avec une présence bactérienne dix fois plus importante. Et parmi les bactéries retrouvées, certaines étaient résistantes aux antibiotiques.

Si ces conseils d'experts permettent de minimiser les risques d'infections dans les toilettes publiques, retenez toutefois que ceux-ci sont, de base, déjà faibles, selon eux. Alors détendez vos muscles pelviens et n'hésitez pas à y faire vos besoins !

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X