Mortalité du cancer de l’œsophage

Le cancer de l’œsophage (et le cancer du cardia, c’est-à-dire de la zone qui fait la jonction entre l’œsophage et l’estomac) est un cancer dont la mortalité a fortement baissé (de 50 % environ) depuis quelques années. Cela est dû à la possibilité de réaliser des diagnostics précoces permettant de pratiquer des interventions chirurgicales qui, lorsqu’elles sont possibles, donnent d’excellents résultats. Toutefois, le nombre de malades ne cesse d’augmenter, de sorte que le taux de survie des personnes atteintes d’un cancer de l’œsophage n’est que de 20 % (environ 20 % des personnes diagnostiquées d’un cancer de l’œsophage survivront au moins 5 ans). Au final, on estime que chaque année, en France, 6 000 personnes décèdent suite à un cancer de l’œsophage (le cancer du cardia, quant à lui, est responsable de 3 000 décès).

Pronostic du cancer de l’œsophage

Le pronostic du cancer de l’œsophage dépend d’un ensemble de facteurs : le stade et le grade de la tumeur (plus elle est repérée tôt, plus les chances de survie sont bonnes), sa taille, sa dissémination (nombre de ganglions lymphatiques, voire d’organes atteints), la qualité de la chirurgie ou du traitement chimiothérapique, etc. Ainsi, si le cancer est localisé, les chances de survie après 5 ans sont d’environ 40 %, tandis qu'elles sont de 21 % si le cancer a atteint les ganglions lymphatiques, mais seulement de 4 % s'il s’est propagé à d’autres organes (métastases).

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.