Cancer du pancréas : une plante intéressante pour empêcher les métastases

Des chercheurs américains expliquent avoir découvert une plante congolaise l'Ancistrocladus likoko dont l'un des composés permettrait de stopper le mécanisme destructeur des cellules cancéreuses du pancréas et les empêcher de survivre. 

Publicité

© IstockEt si la solution contre le cancer du pancréas résidait simplement dans une plante ? Selon une étude publiée dans la revue Journal of Natural Products, le 15 novembre 2018, les chercheurs de l'American Chemical Society auraient découvert l'efficacité d'une plante congolaise de la famille des plantes à fleurs de dicotylédones : l'Ancistrocladus likoko de son nom latin. Elle empêcherait le cancer du pancréas de se développer et limiterait les dommages qu'il fait aux organes.

Publicité
Publicité

La plante désactive le mécanisme de survie des cellules cancéreuses

Le groupe d'étude, mené par les scientifiques Suresh Awale et Gerhard Bringmann a donc cherché à entraver ce mécanisme qui permet aux cellules cancéreuses du pancréas de survivre dans le milieu hostile qu'elles créent. Après avoir extrait les composés de la plante congolaise ils les ont tous testés un par un contre les cellules cancéreuses. L'un d'eux baptisé "ancistrolikokine E3" est parvenu à détruire les cellules cancéreuses même en cas d'hostilité. Mieux encore, ce composé aurait permis d'éviter l'évolution et la propagation du cancer afin d'éviter les métastases justement bloquant le système qui leur permet de survivre.

Le cancer du pancréas fait près de 400 000 nouveaux malades par an, selon le réseau hospitalier Unicancer en 2017. Les cellules cancéreuses du cancer du pancréas sont connues pour épuiser le corps de toutes ressources de nutriments et d'oxygène dans la région qu'elles touchent et survivre dans ce milieu hostile grâce à un mécanisme d'activation qui leur permet de combattre cette austérité. "C'est ce qui en fait l'un des cancers les plus meurtriers", expliquent les chercheurs de l'étude.

Une avancée prometteuse qui ouvre la voie à des nouvelles pistes pour le développement de traitements plus efficaces.

Cancer du pancréas : un cancer foudroyant

Lorsqu'il est possible, on propose, dans un premier temps, un traitement chirurgical. Malheureusement, la tumeur n'est pas toujours accessible à la chirurgie. On envisage alors une chimiothérapie. Le pronostic du cancer du pancréas n'est pas bon, avec une survie n'excédant pas quelques mois après sa découverte. Des traitements palliatifs sont alors mis en place pour améliorer le confort de vie des malades, car le cancer du pancréas provoque de violentes douleurs et une altération de l'état général profonde et rapide. C'est l'un des cancers les plus foudroyants.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X