Des scientifiques du Centre médical Cedars-Sinai (États-Unis) ont peut-être trouvé un médicament qui stopperait le cancer du pancréas. L’étude publiée récemment dans la revue Gastroenterology, montre que le développement et la propagation du cancer du pancréas aurait été empêché par un médicament appelé "Metavert". Les patients seraient alors à même de créer une résistance aux chimiothérapies utilisées aujourd’hui pour combattre le cancer du pancréas.

C’est une véritable avancée scientifique, visant à améliorer le taux de survie des patients si les résultats, pour l'instant testé sur des souris de laboratoire, se confirment chez l’homme. "Nous pourrions avoir un médicament ayant le potentiel de prolonger de manière significative la vie des patients atteints d'adénocarcinome canalaire pancréatique (PDAC), ce qui est très difficile à traiter", ajoute Mouad Edderkaoui, professeur adjoint de médecine et de sciences biomédicales à l'Institut du cancer Samuel Oschin à Cedars-Sinai dans un entretien pour le journal EurekAlert.

55 000 personnes diagnostiquées de cette maladie en 2018

Le cancer du pancréas serait la 3ème cause de décès aux États-Unis, selon l’American Cancer Society. Sur environ 55 000 personnes diagnostiquées de cette maladie en 2018, 44 000 patients en mourront. Le taux de survie à cinq ans du cancer du pancréas est de 7% , ce qui en fait l’un des cancers les plus meurtriers.

Le diagnostic d’un adénocarcinome canalaire pancréatique (PDAC) est le plus fréquent (95% des personnes atteintes). Il se développe à partir de cellules recouvrant par de petits tubes le pancréas. "La PDAC peut être difficile à traiter, car les cellules cancéreuses incitent les cellules normales qui résident dans le pancréas – appelées cellules étoilées – à produire du tissu cicatriciel pancréatique et empêche les agents chimiothérapeutiques et le sang d'entrer dans le pancréas", a déclaré Stephen J. Pandol, directeur de la recherche fondamentale et translationnelle sur le pancréas à Cedars-Sinai dans une interview pour EurekAlert.

Cependant, une résistance au traitement "Metavert" a pu être observé. "J'ai vu des patients qui réagissaient au traitement pendant un certain temps, puis la maladie décollait parce que le cancer devenait intelligent – il bloque le fonctionnement de la chimiothérapie", a déclaré le docteur Pandol. Grâce au "Metavert", le taux de survie a augmenté de 50%, selon des résultats de l’une des études faites sur les souris. D’après le clinicien Stephen J. Pandol, des scientifiques développeraient actuellement une version du médicament à tester chez l'homme.

Cancer du pancréas : les facteurs de risques

Il existe trois facteurs de risque majeurs de développer un cancer du pancréas : la consommation de tabac, le surpoids et l’hérédité. On le sait, le tabac est responsable d’un grand nombre de cancers, que ce soit les cancers des poumons, des bronches ou encore de la vessie. Mais les risques de développer un cancer du pancréas sont aussi fortement augmentés (multipliés par trois) chez les fumeurs. De même, les personnes en surpoids (IMC excessif) voient augmenter leurs risques d’être victimes d’un cancer pancréatique.

Enfin, lorsqu’il y a des antécédents familiaux de cancer du pancréas, les risques d’en développer un soi-même sont plus grands. Malheureusement, on ne peut pas agir sur ce troisième point.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

New drug blocks pancreatic cancer growth in mice, study finds, EurekAlert, 25 septembre 2018. 

Vidéo : Ces signe peuvent révéler un cancer du pancréas

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.