8 conseils de neurologue pour prevenir l-AVC

L'accident vasculaire cérébral (AVC) est un trouble vasculaire cérébral touchant les vaisseaux sanguins chargés d’amener le sang au cerveau. Il peut s’agir d’un caillot sanguin qui obstrue un vaisseau ou d’un vaisseau rompu. Le plus souvent, le flux sanguin rencontre un obstacle qui va bloquer son passage vers les différentes parties du cerveau. Ce phénomène va priver le cerveau d’oxygène, ce qui constitue une urgence vitale.

Pour 80 % des cas, on parle d'AVC ischémiques ou infarctus cérébraux. Ils se manifestent lorsqu’un caillot de sang se forme et bloque la circulation sanguine dans une artère. Les AVC hémorragiques, de leur côté, représentent 20 % des AVC. Ils surviennent par la rupture d’une artère, ce qui va déclencher une hémorragie cérébrale.

Les AVC provoquent des dommages parfois irréversibles : lorsqu'ils sont privés d'oxygène en raison de l’obstruction vasculaire, environ 2 millions de neurones meurent chaque minute. En France, une personne fait un AVC toutes les 4 minutes. 

AVC : quels sont les facteurs de risque sur lesquels on peut agir ?

Certains facteurs de risque de l'AVC sont modifiables. Outre l'âge, le sexe et les antécédents familiaux (contre lesquels on ne peut pas agir), il y a certains facteurs qui touchent au mode de vie

Les facteurs de risque qui peuvent être modifiés comprennent la gestion de l'hypertension artérielle, de l'hypercholestérolémie et du diabète, souligne le Dr Nycole Joseph, spécialiste en neurologie vasculaire au Fellow au Comprehensive Stroke Center de la Mayo Clinic à Jacksonville, en Floride.

De plus, la consommation de tabac, la consommation d'alcool et l'obésité, peuvent également influer sur le risque. 

Le Dr Joseph ajoute que les victimes d'AVC qui sont noirs sont également plus susceptibles de subir des séquelles graves. "L'anémie falciforme est une maladie génétique plus fréquente chez les Noirs qui augmente le risque d'AVC", note le Dr Joseph. Il s'agit d'une maladie du sang ou maladie de l'hémoglobine qui cause la déformation des globules rouges.

La spécialiste partage 8 façon de limiter vos risques d'AVC. Aperçu en images.

Contrôlez votre tension

1/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Maintenez une tension artérielle constante inférieure à 130/80 mmHg. 

L’hypertension multiplie par neuf le risque, d’après les Hôpitaux Universitaires Paris Sud. En effet, lorsque la pression est élevée dans les vaisseaux, elle peut, soit, favoriser une hémorragie par rupture du vaisseau (AVC hémorragique ), soit, favoriser la formation de la plaque d’athérome (caillots) qui va boucher le vaisseau et provoquer un infarctus cérébral (AVC ischémique ).

Pratiquez 30 minutes par jour d'activité physique

2/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Environ 30 minutes d'activité physique par jour est essentiel pour prévenir l'AVC. En effet, l’obésité et la sédentarité jouent aussi un rôle dans l’AVC. 

Régulez votre cholestérol

3/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Régulez votre taux de lipoprotéines de basse densité ou mauvais cholestérol (LDL). Le cholestérol LDL est souvent appelé le "mauvais cholestérol", car s'il y en a trop, il s'accumule sur les parois des artères et peut causer des problèmes cardiovasculaires. C'est ce qui augmente les risques d'AVC.

Contrôlez ou prévenez le diabète

4/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Soyez conscient et gérez strictement votre glycémie si vous avez du diabète. Le risque d'AVC est 50 % plus élevé chez les personnes diabétiques.

Faites-vous dépister en cas d'apnée obstructive du sommeil

5/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Vous avez tendance à ronfler ? Assurez-vous que vous n'êtes pas victime d'apnée du sommeil. Il a été prouvé qu'au moins 60 % des personnes victimes d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ont souffert d’apnée du sommeil.

Les perturbations qu’elle implique peuvent générer des poussées hypertensives pendant la nuit. Alors qu’ils dorment, les patients ne peuvent pas mesurer leur tension et risquent de passer à côté de cet épisode d’hypertension. 

Evitez de fumer

6/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Le tabagisme est un facteur de risque majeur et les patients doivent être encouragés à arrêter de fumer et à éviter l'exposition secondaire à la fumée.

À court terme, le tabagisme favorise le rétrécissement brutal des artères et la formation de caillots. 

Limitez votre consommation d'alcool

7/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

Une consommation régulière d'alcool peut endommager votre système cardiovasculaire, ce qui augmente le risque d'AVC.

Misez sur le régime méditerranéen

8/8
8 conseils de neurologue pour prévenir l'AVC

"Le régime méditerranéen, riche en fruits et légumes frais, privilégie la viande blanche et le poisson à la viande rouge. Ce régime est mis en avant dans la prévention des accidents vasculaires cérébraux", rappelle le Dr Nycole Joseph.

> Un expert santé à votre écoute !

Sources

https://medicalxpress.com/news/2022-05-diverse.html

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.