La grippe équine

Très contagieuse, la grippe équine est due à des virus grippaux de type A : le H7N7 ou le H3N8. Les principaux symptômes de cette maladie du cheval sont une forte fièvre (39,5 °C à 41 °C), de l'abattement, une perte d'appétit, une toux caverneuse, un écoulement nasal jaunâtre à verdâtre et un écoulement oculaire. Le traitement repose surtout sur une mise au repos en quarantaine. Des anti-inflammatoires sont en outre souvent prescrits contre la fièvre. Les antibiotiques ne sont, en revanche, utilisés qu'en cas de surinfection bactérienne. Conseil bonus : mieux vaut prévenir que guérir ! Pensez à faire vacciner votre cheval contre la grippe équine.

La rhinopneumonie

La rhinopneumonie fait partie des maladies du cheval d'origine virale, dues à des virus de l'herpès : le EHV-1 et le EHV-4. Elle est surtout inquiétante chez la jument en gestation, car elle peut provoquer un avortement. Mis à part le risque d'avortement, la rhinopneumonie est généralement bénigne. Elle se manifeste surtout, en effet, par une légère fièvre, un écoulement nasal et un peu de toux. Les symptômes disparaissent spontanément en l'espace d'une à deux semaines. Un traitement n'est vraiment nécessaire qu'en cas de surinfection bactérienne (prise d'antibiotiques). A noter : il existe une forme nerveuse de la rhinopneumonie. Beaucoup plus rare, mais aussi plus grave, elle entraîne divers troubles comme la paralysie, voire la mort du cheval.

Reconversion et bonheur ? Découvrez le bilan de compétence pris en charge à 100% par l'Etat en cliquant ici !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.