Sexe oral : les hommes qui l'ont pratiqué sur plus de 5 femmes ont un risque de cancers ORL

Publié le 20 Octobre 2017 par
Des chercheurs américains expliquent que le risque de cancers ORL augmente significavement chez les personnes qui l'ont prodigué à plus de 5 partenaires.
Publicité

14 706 nouveaux cas de cancers des voies aéro digestives ont été diagnostiqués en 2015, selon la fondation Arc pour la recherche contre le cancer. Une nouvelle étude menée par les chercheurs de la John Hopkins Bloomberg School of Public Health (USA) révèle que les hommes qui ont prodigué un cunnilingus à plus de 5 partenaires au cours de leur vie ont plus de risques d'attraper ce type de cancers aussi appelé cancers ORL (gorge, nez, bouche, oesophage, sinus...).

Publicité
Publicité

15% de risques avec plus de 5 partenaires

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les données de 13 089 volontaires âgés entre 20 et 69 ans ayant participé à un programme de dépistage du Papillomavirus (HPV). Les résultats montrent pour les hommes le risque est augmenté de 4% chez les non-fumeurs qui ont déjà prodigué du sexe oral à 4 partenaires différentes. Au-delà le pourcentage atteint les 7,1%. Le risque le plus grand est pour les fumeurs ayant eu plus de 5 partenaires car il augmente significatvement à 15%.

En revanche en ce qui concerne les femmes peu importe leur nombre de partenaires elles ont un risque plutôt faible de contracter le HPV.

VIdoé.Cancer ORL : quels organes sont touchés ?

On distingue deux groupes d'organes pouvant être touchés par un cancer ORL. Tout d'abord, il y a les organes des voies digestives hautes. On compte parmi eux la bouche, la langue, les joues, le palais, les amygdales et le pharynx. On observe ensuite les cancers touchant les voies aériennes supérieures soit le nez, les sinus et le larynx.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X