Crise cardiaque : les hommes qui produisent peu de sperme plus à risque

Publié le 21 Mars 2018 par Bénédicte Demmer, journaliste santé
Une nouvelle étude italienne montre que les hommes qui produisent peu de sperme accumuleraient un grand nombre de facteurs de risque augmentant le risque de malades cardiaques.
Publicité

© Adobe StockMessieurs, il semblerait que la quantité de sperme que vous produisez fournisse des indications sur vos risques de santé à venir. Une nouvelle étude menée par les chercheurs de l'Université de Padoue en Italie, révèle que les hommes qui produisent peu de sperme auraient plus de risque de développer des maladies entraînant une mort prématurée comme des troubles cardiaques ou du diabète.

Un taux de cholestérol 20% plus élevé

Jusqu'ici la qualité et la productivité du sperme était un indicateur d'infertilité chez l'hommes, mais d'après leur étude, il pourrait être pris en compte pour détecter d'autres maladies. Au cours de leur recherche effectuée sur 5000 volontaires ayant consulté une clinique privée pour des problèmes d'infertilité, les scientifiques ont remarqué que ceux avec un taux de sperme plus bas ayant eu du mal à concevoir avaient des taux de cholestérol, d'hypertension artérielle et de graisse abdominale 20% plus élevés que les autres.

Publicité
Publicité

Tous ces facteurs font partie de la liste de ce qu'on appelle le syndrome métabolique. Ils désignent un ensemble de signes avant-coureurs qui signalent un problème de santé à venir tel qu'un diabète ou une pathologie cardiaque comme l'infarctus ou l'AVC. Pour l'instant les scientifiques avouent ne pas savoir en quoi l'infertilité et le taux de cholestérol élevé seraient lié et espèrent puovoir mener plus de recherche afin d'en trouver la raison.

Syndrome métabolique et diabète de type 2 : attention !

L'accumulation de graisse abdominale favorise l'apparition du diabète. Pour y remédier, quelques astuces simples peuvent être mises en place :

- pratiquer une activité physique régulière (les diabétologues préconisent 2h30 de sport par semaine) ;

- surveiller son tour de taille ;

- privilégier les légumes secs, l'huile d'olive, les poissons et viandes maigres, les œufs, les céréales complètes et les oléagineux, et éviter la charcuterie, le pain blanc, l'alcool, les sucreries ;

- dormir entre 6 et 9 heures par jour (le manque de sommeil favorise la fabrication de cortisol, responsable de troubles de métabolisme) ;

- arrêter le tabac.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X