Cette opération du nez peut vous pousser au suicide

Publié le 21 Avril 2016 à 11h40 par Marguerite de Baudouin, journaliste santé
Brett Helling, un Américain de 36 ans, s’est fait opérer du nez à cause d’une gène respiratoire. Près d’une année plus tard, il mettait fin à ses jours, rapporte une enquête du magazine Buzzfeed.
©Istock

Nez bouché, rhumes n’en finissant pas, Brett Helling n’en pouvait plus de ses allergies à répétition, raconte le magazine Buzzfeed dans une enquête. E n février 2014, il prend la décision de se faire opérer d’une simple déviation de la cloison nasale (septoplastie). Sauf que son chirurgien a pris la liberté, sans l’en informer, d’ajouter à l’opération une turbinectomie, soit l’ablation des cornets de son nez. Selon le Syndicat français des ORL interrogé par L’Obs, cette opération conduit dans 2 à 5% des cas à une complication appelée "le syndrome du nez vide". "Il y a quelques années, on coupait les cornets du nez aux gens qui se plaignaient d'avoir tout le temps le nez bouché", explique de son côté le Dr Gilles Ayoun à Medisite.

"Un sentiment d'asphyxie"

Or, au niveau de ces cornets, il y a des récepteurs thermiques. Privé de ces récepteurs, Brett, ne sentait plus l’air entrer dans son nez quand il respirait et devait fournir un effort supplémentaire en augmentant le rythme ou la force de sa dépression thoracique afin d'obtenir une quantité d'air suffisante à sa respiration. "Ces efforts sont ressentis comme un stress avec un important sentiment d'asphyxie anxiogène" souligne l'Institut du nez. A la clé, "des symptômes dépressifs et parfois même des suicides" précise le Dr Ayoun.

Extrêment fatigué, Brett n’allait plus aux répétitions de son groupe de musique, n’arrivait plus à travailler... Lorsqu’en octobre 2014 il a demandé à se faire ré-opérer en expliquant ses symptômes : "J’ai besoin de dormir ou je vais mourir.", l’ORL l’a orienté vers un psychiatre...En février 2015, après avoir rompu avec sa compagne et être retourné vivre chez ses parents dans l’Ohio, le jeune homme s’est jeté du haut des 73 mètres du pont de Jeremiah Morrow, l’un des plus hauts de l’Etat américain.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : 5 astuces pour déboucher son nez

La rédaction vous recommande sur Amazon :