Pour le bon fonctionnement de votre cerveau, prenez soin de vos dents. Si le lien entre ces parties du corps peut paraître surprenant, il serait primordial selon des chercheurs de l'university of Southampton. Ces derniers ont découvert que les maladies de la gencive comme la parodontite pouvaient entraîner un risque élevé de démence cognitive chez les personnes déjà atteintes par la maladie d'Alzheimer à un stade précoce.

Tout passe par le sang

Après avoir prélevé le sang de 59 patients atteints de démence légère à modérée et examiné leur santé dentaire, les chercheurs estiment qu'une maladie de la gencive est associée à un risque six fois plus élevé de déclin cognitif. Ces pathologies sont fréquentes chez les personnes âgées, en particulier chez les malades d'Alzheimer, qui oublient de prendre soin de leurs dents. C'est en raison de cette mauvaise habitude que la démence progresserait car le sang contient alors plus de molécules chimiques, associées à une inflammation dangereuse pour le cerveau.

S'il existe une relation directe entre la parodontite et le déclin cognitif, comme le suggère cette étude, alors son traitement pourrait être une solution contre la maladie d'Alzheimer", conclut-il. Les chercheurs souhaitent maintenant reproduire l'expérience avec une cohorte plus importante.

Leur étude est parue dans la revue Plos One

L'alzheimer débutant

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Vidéo : L'alzheimer débutant

mots-clés : Santé au quotidien
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.