Embolie pulmonaire : le traitement anticoagulant

Embolie pulmonaire : le traitement anticoagulant©iStock

La toux, les difficultés à respirer et une douleur au niveau du thorax sont les principaux symptômes de l'embolie pulmonaire. Provoquée par un caillot sanguin qui vient boucher l'artère pulmonaire, l'embolie pulmonaire est une urgence médico-chirurgicale. Une fois le patient hospitalisé, un traitement anticoagulant doit être mis en place rapidement.

Publicité
Publicité

Quelle est l'utilité du traitement anticoagulant en cas d'embolie pulmonaire ?

Comme leur nom l'indique, les anticoagulants évitent la coagulation du sang. Ils sont indiqués dans la prise en charge des troubles de la circulation sanguine comme la phlébite. Chez les patients atteints d'embolie pulmonaire, ces médicaments sont administrés pour empêcher le caillot sanguin (thrombus) d'augmenter de taille et pour prévenir les récidives. Généralement, les patients hospitalisés reçoivent des injections d'héparine par voie intraveineuse. Des anti-vitamines K sont ensuite prescrites sous forme de comprimés pour réduire le risque d'hémorragie.

Publicité

Les autres traitements de l'embolie pulmonaire

Pour pulvériser le caillot, les médecins injectent un autre médicament en intraveineuse (thrombolyse). Le patient doit être placé sous oxygène. Lorsque la thrombolyse ne permet pas de détruire le caillot, celui-ci est retiré par le chirurgien au cours d'une opération appelée embolectomie.

Embolie pulmonaire et effets indésirables des anticoagulants

Les saignements sont la principale complication des traitements anticoagulants. Le risque d'hémorragie est particulièrement élevé chez les personnes âgées et chez celles qui souffrent d'insuffisance rénale.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité