AVC : comment éviter la récidive

Après un premier AVC, une personne a 30% de risque de récidiver dans les 5 ans qui suivent. Nos conseils pour se protéger et éviter des séquelles parfois très lourdes.

Publicité

AVC : infarctus cérébral ou hémorragie cérébrale ?

Vous avez fait un AVC ?

Publicité
Savez-vous s’il s’agissait d’un infarctus cérébral ou d’une hémorragie cérébrale ? La différence est importante, comme nous l’explique le Dr France Woimant, neurologue à l’hôpital Lariboisière (Paris) et Première vice-présidente de France AVC : "L’infarctus cérébral (ou "accident ischémique") se caractérise par une artère qui se bouche dans le cerveau. Le traitement consiste à fluidifier le sang* pour éviter la récidive. L’hémorragie, qui représente 20% des AVC, correspond à une artère qui se rompt. Il faut alors éviter les traitements fluidifiants sinon le risque de nouvelle hémorragie sera encore plus important."

*Traitements avec des antiplaquettaires comme l’Aspirine ou des anticoagulants.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité