Lumbago ou sciatique : la différence

Lumbago ou sciatique : la différence
Publicité

Un geste brusque, un effort sportif violent, le port d’une lourde charge… Votre dos s’est soudainement bloqué et entraîne de vives douleurs ? Il peut s’agir d’un lumbago ou d’une sciatique. Surtout, ne forcez pas pour le débloquer car vous pourriez aggraver la situation. Voici quelques informations qui vous permettront de différencier ces deux pathologies et de bien soigner votre mal de dos.

Publicité

Les symptômes du lumbago et de la sciatique

Le lumbago est une série de lombalgies. C’est ce qu’on appelle le fameux "tour de reins". Il peut apparaître après une crise de toux ou un effort de relèvement. La sciatique, moins fréquente que le lumbago, se caractérise par une décharge électrique qui part du bas du dos et peut descendre jusqu’au pied. Cette douleur intense est provoquée par la compression du nerf sciatique, elle-même causée généralement par une hernie discale ou une arthrose. Un examen clinique et l’imagerie médicale permettront au médecin de confirmer le diagnostic et de choisir le traitement adapté.

Publicité

Traitements du lumbago et de la sciatique

Publicité
Le traitement de ces deux pathologies repose sur le repos, la prise d’antalgiques (pour soulager les douleurs) et la physiothérapie. La sciatique est plus longue et plus difficile à traiter que le lumbago. Aucune manipulation à chaud ne doit être réalisée si le nerf sciatique est touché. Des massages légers peuvent être faits mais il vaut mieux attendre plusieurs semaines (parfois 2 ou 3 mois) pour commencer les manipulations vertébrales. Les exercices quotidiens, l’élimination des mauvais gestes et un régime alimentaire en cas de surpoids permettent de prévenir les récidives.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité