Sureau noir

Nom latin: 

Sambucus nigra

Nom(s) vulgaire(s): 

suseau, susier, hautbois, grand sureau, sambu

Famille: 

Caprifoliacées

Période de récolte: 

Juin.

Sureau noir : Propriétés

Bénéficiant d’effets anti-inflammatoires sudorifiques, le sureau noir est indiqué dans le traitement du rhume et de la grippe. En 1993, des chercheurs israéliens ont démontré par une étude menée auprès de 27 sujets que sa prise était efficace pour soulager les symptômes grippaux (1). En 1999, l’Organisation mondiale de la santé a reconnu les vertus sudorifiques et expectorantes de la plante. Par ailleurs, le sureau est également conseillé en cas de pharyngite, laryngite, stomatite (inflammation des muqueuses buccales), surpoids (elle facilite l’élimination urinaire et digestive) et de rhumatismes. Enfin, selon une étude allemande, le sureau pourrait aider à soigner la sinusite (2).

Publicité
Sureau noir : Etudes scientifiques

(1)Zakay-Rones Z, Varsano N, et al. Inhibition of several strains of influenza virus in vitro and reduction of symptoms by an elderberry extract (Sambucus nigra L.) during an outbreak of influenza B Panama.J Altern Complement Med. 1995 Winter;1(4):361-9.
(2) Marz RW, Ismail C, Popp MA. [Profile and effectiveness of a phytogenic combination preparation for treatment of sinusitis]. [Article en allemand, résumé en anglais]. Wien Med Wochenschr. 1999;149(8-10):202-8.

Sureau noir : Histoire

Le sureau noir aurait déjà été employé au cours de la préhistoire. Des graines de la plante remontant à l’Age de bronze et l’Age de pierre ont en effet été découvertes en Suisse et en Italie. La plante fut ensuite utilisée par les médecins grecs pour ses effets laxatifs, anti-inflammatoires et diurétiques.

Sureau noir : Comment la reconnaître?

Le sureau noir est un arbrisseau qui atteint généralement 6m de haut. On le trouve communément en France, dans l’ouest de l’Asie et en Afrique du nord. Il possède de grandes feuilles opposées, des petites fleurs blanches et odorantes. Les branches ont une écorce plutôt noire à l’extérieur et verte à l’intérieur. Le fruit est une petite baie ronde et noire (quant elle est mûre) dont le jus est violet foncé.

Sureau noir : Parties utilisées

La fleur et l’écorce interne.

Sureau noir : Posologie

En usage interne

Contre le surpoids

Infusion : 2 à 5g de fleurs (soit 1 à 3 cuillère à café) pour 1 tasse d’eau bouillante. Infuser 5 à 10 min et boire jusqu’à 5 tasses par jour.

Contre les états grippaux

Infusion : 3g de fleurs de sureau associé à 3g de fleurs de tilleul pour 1 tasse d’eau bouillante. 6 à 8 tasses par jour.

Contre les rhumatismes

Décoction : 2 poignées d’écorces pour 1 litre d’eau bouillante, laisser bouillir jusqu’à réduction de moitié. A boire en 3 fois le matin, à jeun.

En usage externe

Contre la laryngite, la pharyngite, la stomatite

Décoction : 50g de fleurs pour 1 litre d’eau bouillante. Faire bouillir 5min et infuser jusqu’à ce que le mélange soit à température modérée. Utiliser en gargarismes ou en bain de bouche, 4 à 6 fois par jour, notamment après les repas.

En cas de persistance des symptômes, consultez un médecin.

Sureau noir : Précautions d'emploi

A ce jour et aux doses recommandées, l’utilisation du sureau noir n’a présenté aucune toxicité. Cependant, il ne faut pas le consommer cru ou pas assez cuit car il peut provoquer des nausées et des vomissements. L’usage du sureau est contre-indiqué aux personnes enceintes, allaitantes, aux jeunes enfants et aux personnes allergiques aux plantes de la famille des caprifoliacées.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Sureau noir : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité