Cajeputier

Cajeputier

Nom latin: 

Melaleuca cajuputi

Nom(s) vulgaire(s): 

Mélaleuque blanc, arbre aux mille couches blanches.

Famille: 

Myrtacées

Période de récolte: 

Toute l’année, surtout de novembre à mars.

Cajeputier : Propriétés

Très utilisée dans les pays asiatiques, l’huile essentielle de cajeput a des propriétés expectorantes (elle dégage les voies respiratoires), anti-infectieuses (elle combat les virus, les bactéries et autres germes responsables d’infections) et analgésiques (elle apaise les douleurs). Elle est indiquée dans le traitement des affections respiratoires (asthme, laryngites, sinusites, bronchites), des maux de tête, des douleurs musculaires (myalgies), des douleurs nerveuses (névralgies) et articulaires causées par les rhumatismes. On l’emploie également pour prendre en charge les infections urinaires (cystites), les affections de la cavité buccale (gingivites, aphtes) et de la peau (acné, psoriasis, eczéma, abcès, furoncles).

Publicité

Cajeputier : Histoire

C’est en Indonésie, dans l’archipel des Moluques, que l’huile essentielle de cajeput a commencé à être produite à partir du XVIIe siècle. Le botaniste hollandais Georg Everhard Rumphius fut le premier à la mentionner dans son ouvrage Herbarum Amboinensis publié au milieu du XVIIIe siècle. Au XIXe siècle, on l’employait pour traiter les rhumatismes, les crises d’épilepsie, la fièvre, le choléra, les douleurs dentaires, l’hystérie et les paralysies.

Cajeputier : Comment la reconnaître ?

Le cajeputier est un arbre mesurant entre 10 et 15 m de haut qui pousse principalement en Asie du Sud-Est. Son tronc est recouvert d’une écorce blanche composée de plusieurs couches. Il possède des feuilles ovales d’environ 10 cm de long et de très jolies fleurs dont la couleur varie d’un spécimen à l’autre (jaune, pourpre, rose, blanc). Le cajeputier affectionne les zones humides. Actuellement, l’huile est essentiellement produite en Indonésie et au Vietnam.
Cette huile essentielle entre dans la composition du baume du tigre, une préparation qui agit efficacement contre les douleurs musculaires.

Cajeputier : Parties utilisées

Les feuilles et l’huile essentielle extraite des feuilles.

Cajeputier : Posologies

Usage externe

Contre les courbatures, rhumatismes et infections respiratoires.

A utiliser pure ou diluée dans une huile végétale, une dizaine de gouttes en massages ou frictions sur la zone douloureuse ou sur le thorax et le dos pour le confort respiratoire.

Cajeputier : Précautions d'emploi

L’huile essentielle de cajeput est déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement. Ne pas utiliser chez l'enfant sans avis médical.

Attention : Les plantes ne sont pas des remèdes anodins. Ne jamais dépasser les doses indiquées.

Publicité

Cajeputier : Maladie(s) associée(s): 

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité