Avortement : les étapes d'une IVG médicamenteuse

Avortement : les étapes d'une IVG médicamenteuse©iStock

L'IVG médicamenteuse représente une des deux méthodes d'avortement. L'avortement peut être réalisé à l'aide de prises de médicaments ou par la méthode d'aspiration. L'IVG médicamenteuse est souvent privilégiée avant 5 semaines de grossesse. Précisions sur l'IVG médicamenteuse, méthode souvent utilisée pour l'avortement chez les jeunes.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce qu'une IVG médicamenteuse ?

Il existe deux types de méthodes pour interrompre une grossesse non désirée. La première, l'IVG médicamenteuse, consiste à ingérer deux comprimés qui permettent de bloquer les hormones de la grossesse et d'augmenter les contractions utérines. Cette technique n'est possible que dans les premières semaines de grossesse et est contre-indiquée en cas de problèmes cardio-vasculaires. La deuxième méthode est une méthode sans hormone, mécanique, appelée méthode par aspiration.

Publicité

Comment se passe l'IVG médicamenteuse ?

L'IVG médicamenteuse est constituée de deux étapes. La première consiste en la prise d'un premier comprimé, la mifépristone qui bloque les hormones nécessaires au maintien de la grossesse. Cette prise se fait obligatoirement devant un médecin ou une sage-femme. La prise du deuxième comprimé, peut être réalisée à domicile ou en cabinet médical ou en clinique et se fait 36 à 48 h après la prise du premier comprimé. Elle permet d'augmenter les contractions utérines. L'IVG médicamenteuse est efficace dans 95% des cas. Une visite de contrôle est nécessaire 15 jours après la prise des comprimés afin de vérifier que la grossesse a bien été interrompue.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité