Conso : le secret pour réduire les fractures de la hanche

Publicité

Les femmes ménopausées sont plus à risque de souffrir de fractures de la hanche à cause de l'ostéoporose. Des chercheurs allemands démontrent qu'en changeant certaines habitudes dans leurs assiettes, elles peuvent s'en protéger.

Publicité

© FotoliaRéputé bénéfique pour le coeur et le poids, le régime méditerranéen (régime crétois) pourrait également l'être pour les os. Des chercheurs de l'université de Würzburg (Allemagne) ont découvert que les femmes ménopausées qui consommaient un régime méditerranéen étaient moins susceptibles de souffrir d'une fracture de la hanche liée à l'ostéoporose. Les personnes qui suivent ce régime mangent régulièrement des légumes, fruits, noix, légumineuses, huile d'olive et poissons.

L'alimentation bénéfique pour les os

Publicité
A l'inverse, la viande, les produits laitiers et les produits riches en graisses saturées ne font pas partie de ce type d'alimentation. Les chercheurs ont analysé les habitudes alimentaires de 90,014 femmes, qu'ils ont rapproché de quatre régimes alimentaires connus (méditerranéen, DASH et deux autres). Ils ont découvert que les femmes qui ont adhéré le plus à un régime méditerranéen étaient 0,29 % moins susceptibles de souffrir d'une fracture de la hanche et que les trois autres régimes ont montré un succès plus négligeable
Publicité
Cette étude tend vers l'idée, qui fait débat au sein de la communauté scientifique, que l'apport de nutriments impliqués dans le métabolisme osseux peut prévenir les fractures. "Un régime de haute qualité alimentaire caractérisé par l'adhésion à un régime méditerranéen est associé à un risque plus faible de fractures de la hanche. Ces résultats appuient l'idée que suivre un régime alimentaire sain peut jouer un rôle dans le maintien de la santé osseuse chez les femmes ménopausées", concluent les auteurs de l'étude.
ude.

Leur étude est parue dans la revue JAMA

Faut-il TOUJOURS faire attention lorqu'on suit un régime ?

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité