Ronflements et apnée du sommeil : comment votre palais vous rend à risque

Publicité

En se penchant sur le Syndrome d'Apnées du Sommeil et ses conséquences pour la santé, des chercheurs ont mis à jour une nouvelle partie de l'anatomie du palais qui pourraient bien être à l'origine de la prévalence de certains cas.

Publicité

C'est une nouvelle partie de l'anatomie du corps humain très utile qu'ont récemment découvert des chercheurs de l'université d'Uméa (Suède). Les enfants comme les adultes posséderaient des fibres musculaires dans le palais mou de la bouche, qui pour une raison encore inconnue seraient plus présentes chez les personnes souffrant d'apnée du sommeil et chez les ronfleurs."Cette découverte de ces fibres spéciales nous donne un aperçu plus profond de l'anatomie complexe et de la physiologie des voies respiratoires supérieures et de leur évolution", explique Farhan Shah.

Une nouvelle thérapie à envisager

Publicité
Ces nouveaux muscles ont été découverts alors que les scientifiques menaient une expérience sur des sujets sains et des patients atteints de syndrome d’apnée obstructive du sommeil (SAOS). Ils voulaient savoir si les vibrations des ronflements pouvaient causer des dommages neuromusculaires des voies respiratoires supérieures et entraîner un dysfonctionnement de la déglutition et de la parole. En les regardant de plus près, les chercheurs ont découvert que ces fibres ont une composition moléculaire spéciale, car ils ne contiennent pas une protéine clé, ou alors sous une forme modifiée
Publicité
"Étonnamment, l'absence de ces protéines n'a été observée que dans les maladies musculaires génétiques", ajoute le chercheur. Il est important que les personnes souffrant d'apnée du sommeil soient traitées rapidement car ce syndrome peut entraîner des conséquences graves comme des troubles cardiovasculaires et même un décès prématuré. Si ces fibres spécifiques apparaissent bien comme un marqueur de syndrome, les chercheurs expliquent dans le Journal of Anatomy qu'il serait alors possible de mettre au point de nouvelles thérapies pour améliorer sa prise en charge.
rge.

Vidéo. Ronflement: le danger de l'apnée


Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité