Apnée du sommeil : peut-on en mourir ?

Apnée du sommeil : peut-on en mourir ?©iStock

L'apnée du sommeil est une pathologie difficile à détecter qui touche environ 5 % des adultes en France. Elle se caractérise par des arrêts respiratoires pendant le sommeil qui peuvent durer jusqu'à près d'une minute. De la fatigue accumulée aux accidents de la route, elle peut entraîner de graves complications si elle n'est pas prise en charge. Découvrez tout ce qu'il faut savoir sur les symptômes, le diagnostic et le traitement de l'apnée du sommeil.

Publicité
Publicité

Symptômes et complications de l'apnée du sommeil

L'apnée du sommeil peut passer longtemps inaperçue car les pauses respiratoires ont lieu lorsque le sujet est en train de dormir. En outre, les troubles du sommeil peuvent avoir une autre origine. Les ronflements, une respiration bruyante, les insomnies, un sommeil agité et une somnolence pendant la journée sont des signes évocateurs qui ne permettent cependant pas toujours de détecter cette pathologie. Les nuits d'une personne souffrant d'apnée du sommeil ne sont guère réparatrices car elles sont entrecoupées de micro-réveils et le cœur est très sollicité pendant les arrêts respiratoires. Cette affection a un impact négatif sur la vie quotidienne et peut conduire à de graves accidents cardiovasculaires tels que des AVC. Par ailleurs, l'apnée du sommeil multiplie par sept le risque d'accident de la route. Elle représente par conséquent un réel danger, raison pour laquelle elle doit être traitée.

Publicité

Diagnostic de l'apnée du sommeil

En cas de suspicion d'apnée du sommeil, le médecin peut demander au patient de se soumettre à une polygraphie ventilatoire nocturne. Cet examen consiste à enregistrer l'activité du cœur et du cerveau pendant le sommeil. La polysomnographie est un examen plus complet qui étudie également l'activité des muscles et des globes oculaires.

Traitement de l'apnée du sommeil

Il n'existe actuellement aucun traitement médical permettant de traiter efficacement l'apnée du sommeil. Les propulseurs mandibulaires sont des appareils qui facilitent la respiration en élargissant l'espace entre la langue et le pharynx. Une ventilation nocturne en pression positive continue est parfois indiquée. Un masque est posé sur le visage du patient et une machine régule le débit d'air qui entre dans les voies aériennes pendant le sommeil.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité