Reconnaître un menteur

Tout le monde ment, et en moyenne deux fois par jour ! Mais certains maîtrisent le mensonge mieux que d'autres. Heureusement, il y a des signes qui ne trompent pas. Petite liste de ce qui doit vous mettre la puce à l'oreille.
Sommaire

Transpiration et stress

Le stress et ses avatars (la transpiration ou l'augmentation du rythme cardiaque) sont les signes qui trahissent le plus souvent le menteur.

Pourquoi ? Parce que quand on ment, on a toujours peur d'être démasqué ! Du coup, on est tendu. Les glandes sudoripares eccrines et apocrines, responsables de la sudation, sont reliées au système nerveux. En cas de stress, elles augmentent leur production.

Mais ce n'est pas tout : qui dit stress dit en effet augmentation de la sécrétion d'adrénaline, donc augmentation de la fréquence cardiaque...

Des modifications de la voix

Selon Claudine Biland, psychologue, "la voix est un très bon indicateur du mensonge".

Pourquoi ? Parce qu'on ne la contrôle pas. C'est le cerveau qui la gère de manière automatique en fonction des émotions.

Résultat : quand on ment, le cerveau traduit la peur d'être démasqué, ce qui entraîne inévitablement un changement d'intonation dans la voix. Elle monte dans les aigus ou au contraire descend dans les graves. Il est d'autant plus difficile de contrôler sa voix qu'on ne l'entend pas comme les autres l'entendent...

> Remportez un chèque cadeau de 500€ et profiter d'une escapade romantique en participant au jeu concours de La Banque Postale

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :