Les conseils de Michel Cymes pour reperer un schizophrene

À l’occasion des Journées de la Schizophrénie, Michel Cymes revient sur cette maladie, encore trop méconnue et souvent stigmatisée, dans sa chronique “Ça va beaucoup mieux” sur RTL. Il rappelle que celle-ci peut toucher tout le monde, sans distinction d’origine ou de genre, et explique comment repérer les premiers signes de cette pathologie psychiatrique. Nous vous listons les six indices qui doivent vous mettre la puce à l’oreille, dans ce diaporama.

Schizophrénie : “tout le monde est concerné”

Le célèbre médecin n’y va pas par quatre chemins ; à la question de savoir qui peut développer ce trouble mental, il répond que “potentiellement, tout le monde est concerné”. Avant de développer : “cette maladie fait des dégâts dans le monde entier. Aucun pays, aucune culture n’y échappe. Les hommes sont autant concernés que les femmes et il n’y a pas de déterminisme social”.

Il rappelle également l’évolution silencieuse de cette maladie, dans un premier temps invisible. “Les spécialistes estiment qu’elle se développe dès la naissance et ce n’est qu’à l’adolescence où lorsque le patient est un jeune adulte qu’on en constate les effets”. Souvent, les premiers symptômes se déclarent entre 15 et 25 ans, “quand le cerveau arrive ou est en passe d’arriver à maturité”.

Le stress et le cannabis augmentent les risques

Certains facteurs favorisent néanmoins le développement de la schizophrénie. Le premier est le stress, susceptible “d’altérer différents mécanismes biologiques au niveau de plusieurs structures cérébrales”, selon l’Inserm. Le second est la consommation de substances psychogènes, et plus particulièrement le cannabis, qui double le risque de déclarer cette maladie psychiatrique.

“Il est aussi question de facteurs environnementaux et, pour une faible part, de génétique”, ajoute Michel Cymes. “Mais sur ce dernier point, il faut fortement modérer le propos. Si vous prenez deux jumeaux, quand l’un est schizophrène, le second n’a "que" 40 % de risque d’être aussi atteint”.

Schizophrénie : des traitements existent

Dans ses premiers stades, la schizophrénie est souvent difficile à diagnostiquer, “parce que ses symptômes ressemblent à ceux de la dépression ou de la bipolarité”. L’expert précise néanmoins que certains indices chez un de vos proches peuvent vous mettre la puce à l’oreille. On vous les liste dans ce diaporama.

Pour rappel, il existe des traitements efficaces pour cette maladie, à condition qu’ils soient scrupuleusement suivis par le patient et que ses proches “soutiennent le processus”. La prise en charge du patient est pluridisciplinaire ; elle passe par la prise de médicaments antipsychotiques, la réhabilitation psychosociale et le traitement des addictions associées.

Modification du comportement

1/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

Une modification du comportement et une interruption des activités habituelles constituent des premiers signes d’alerte de la schizophrénie. 

Isolement social

2/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

“Le malade a aussi tendance à se mettre en retrait socialement”, ajoute le médecin. 

Difficultés cognitives

3/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

Le patient schizophrène fait aussi montre de difficultés cognitives, qui peuvent alimenter son retrait social, mais aussi être aggravées par ce dernier. Chez l’adolescent, un déclin des résultats scolaires peut être observé. 

Préoccupations mystiques

4/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

Parmi les signes à repérer chez le malade, le célèbre médecin animateur cite aussi le délire mystique, qui se caractérise souvent par le fait de se sentir investi d’une mission divine. 

Voir la suite du diaporama

Délires et/ou hallucinations

5/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

“Le malade a un problème de perception de la réalité : il peut entendre des voix, estimer que tout le monde lui en veut, faire preuve de mégalomanie, tenir des propos incohérents”, explique Michel Cymes.

Troubles dépressifs

6/6
Les conseils de Michel Cymes pour repérer un schizophrène

Le cercle vicieux des difficultés cognitives et de l’isolement social peut mener le schizophrène à la dépression. Sur les 600 000 malades français, “la moitié feront une tentative de suicide et 10 % parviendront à leur fin”, indique Michel Cymes en se basant sur les données de l’Inserm. 

Sources

Les conseils de Michel Cymes pour repérer les signes de la schizophrénie, RTL, 16 mars 2021. 

Schizophrénie, Inserm, 5 mars 2020.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.