Sommaire

Joie, tristesse, colère, anxiété... les personnes hypersensibles ressentent toutes les émotions très intensément. Elles traitent les informations et les événements de la vie quotidienne de façon plus profonde que les autres. Si l’hypersensibilité n’est pas un problème en soi, elle impacte fortement la relation amoureuse en la rendant plus authentique, mais parfois aussi, plus mouvementée, voire déstabilisante.

Qu'est-ce que l'hypersensibilité ?

Jean Cocteau disait : "J'ai la peau des pieds trop sensible. Il faudrait apprendre à son âme à marcher pieds nus". Cette citation du poète français - artiste aux multiples talents – donne un premier aperçu de ce qu'est l'hypersensibilité.

"L'hypersensibilité n'est pas une pathologie, c'est un tempérament, un trait de personnalité. 15 à 20 % de la population mondiale en serait atteinte", indique le Pr Gérard Ostermann. La majorité des personnes hypersensibles ne se sentent pas comprises, ni même écoutées. Elles se sentent un peu en décalage avec leur environnement.

"Enfermées dans un stéréotype qui leur colle à la peau. Elles captent au quotidien énormément d'informations", ajoute le psychothérapeute. Les hypersensibles sont de véritables éponges émotionnelles. Leurs cinq sens sont constamment en éveil. Ces personnes traitent avec minutie les signaux qui les entourent : bruits, lumière, activités, présence d’autres personnes.

L'hypersensibilité ne doit pas être vécue comme une vulnérabilité. Car ce trait de personnalité confère une certaine force. "Ambiance générale dans un lieu, non-dits, émotions refoulées... Très intuitifs, les hypersensibles ont souvent une capacité à percevoir des choses que les autres ne voient pas. Cela peut leur permettre d'anticiper les événements, voire d'éviter des situations dangereuses, dans leur vie professionnelle et privée", note le Pr Ostermann. Un potentiel que le conjoint d'une personne hypersensible doit apprendre à apprivoiser.

Comprendre son conjoint hypersensible

Vivre avec une personne hypersensible demande une certaine capacité d'adaptation, mais aussi de la bienveillance. De fait, les personnes très sensibles ne peuvent s’empêcher de décrypter les indices émotionnels subtils, non exprimés chez l’autre.

Ces indices sont souvent non verbaux : un haussement de sourcil, un changement dans la tonalité de la voix, un regard qui change légèrement d'expression. Certains hypersensibles "absorbent" tout ce que ressent leur compagnon. Parfois, ils ressentent l'émotion de l'autre dans leur propre corps : le stress de l’autre devient leur propre stress. Une colère refoulée peut être source d'insomnie.

"Le conjoint d’une personne hypersensible doit être à l'écoute : être prêt à communiquer, à parler ouvertement de ses émotions et à accueillir celles de l'autre. Lorsque la personne hypersensible peut parler librement de ce qu’elle ressent et qu’elle sait qu’elle est entendue et acceptée, elle se sent en sécurité, protégée", affirme le Pr Ostermann.

Une tendance à intérioriser les émotions

De fait, rien de pire pour un hypersensible que de se sentir incompris par son conjoint. "Si l'hypersensibilité n'est pas une maladie, elle peut causer des souffrances", confie le Pr Ostermann. Les personnes hyper réactives ont tendance à intérioriser les émotions de leur partenaire, ce qui génère en elles des émotions difficiles à canaliser et parfois, à la longue, une véritable fatigue mentale. Accepter le caractère hypersensible de l'autre est un beau cadeau à offrir à son conjoint. Mais, jusqu'à quel point ? L'acceptation a ses limites.

Inciter son partenaire à obtenir une aide psychologique

Lorsque l'hypersensibilité devient insupportable, source de conflits et que le dialogue au sein du couple n'est plus possible, l'intervention d'une tierce personne (psychothérapeute, thérapeute de couple) s'avère nécessaire pour apaiser la situation.

Les émotions des personnes ultra sensibles peuvent devenir difficiles à réguler pour le conjoint, au quotidien. Les accès de colère, de stress ou les oscillations régulières entre joie et tristesse profonde ternissent la relation de couple. Les montagnes russes émotionnelles peuvent également mener à l'épuisement. "Dans certains cas, les ruminations mentales des personnes hypersensibles peuvent les rendre malades. La surcharge émotionnelle peut notamment mener à une dépression nécessitant une prise en charge par un psychologue ou un psychiatre", souligne le Pr Ostermann.

Prendre du recul face aux émotions

Toutefois, dans la grande majorité des cas, des techniques non médicamenteuses, propices à la relaxation (yoga, taï chi chuan, Qi Gong...) peuvent aider les hypersensibles à se détendre et à prendre de la distance vis-à-vis de leurs émotions.

"En tant que thérapeute, je travaille avec mes patients hypersensibles à l'aide de jeux ; je leur propose notamment des scénettes courtes (2 minutes, en moyenne) : il s'agit de mises en situations qui me permettent d'observer leurs réactions face à des problématiques données. Prétendre apprendre à 'gérer les émotions' est une illusion ou un marché de dupes. Par nature, l’émotion est spontanée. Je leur apprends à dédramatiser la situation, à réajuster leurs émotions pour mieux les 'digérer'", conclut le Pr Ostermann.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Merci au Pr Gérard Ostermann, psychothérapeute, analyste, médecin interniste

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.