Sommaire

Notre mode de vie moderne a parfois tendance à faire oublier les vraies priorités. Vous êtes nombreux à courir après le temps, à vouloir faire plusieurs choses à la fois et à être connecté sans arrêt. Au point d’en oublier l’essentiel.

Lorsque nous sommes préoccupés par un problème au travail ou que nous cogitons à cause d’une peine de cœur ou d’une dispute avec une voisine, on croit que ces désagréments sont irréversibles. Pourtant, lorsque nous devons endurer des problèmes de santé, ou encore un deuil, on s’aperçoit que ces ennuis du quotidien étaient en fait dérisoires et qu’ils finissent par s’arranger.

Et si la clé du bonheur était de se concentrer sur l’essentiel ? Il ne s’agit pas de prendre tout à la légère, mais simplement de relativiser et de déterminer les vraies priorités dans la vie. Profiter du moment présent, se détacher du regard des autres, prendre du temps pour soi… Il existe mille et une façons de mieux vivre en se focalisant sur l’essentiel.

« Il va s’agir de définir ce qui est essentiel pour nous et ce qui l’est moins, ce qui est secondaire, nous partage Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne et auteure de Hypersensibilité : comment en faire un atout ? (éd. Alpen). Il faut identifier ce qui est important pour notre bien-être et se concentrer dessus ».

Soyez dans « l’ici et maintenant »

L’une des premières clés pour mieux vivre, c’est d’être dans « l’ici et maintenant », nous explique la professionnelle. Le principe peut sembler simple : il s’agit de profiter de l’instant présent, sans penser au lendemain et en oubliant les tracas et pensées qui peuvent polluer ce moment.

« Focalisez-vous sur le moment où la tâche donnée, qui nous semble essentielle. Si vous décidez de passer un moment avec vos enfants, de prendre du temps pour vous, d’aller marcher en forêt, savourez l’instant. Soyez pleinement à ce que vous faites », poursuit la psychologue.

Pour que ces moments soient bénéfiques, il est important d’en profiter, même un court instant. Vous décidez de prendre un bain pour vous détendre, mais vous ne faites que ruminer la dernière dispute avec votre sœur ? Vous n’en ressortirez pas plus détendu et vos problèmes ne seront pas réglés pour autant. Or, si vous lâchez prise pleinement, il se peut que vous appreniez à relativiser et même à être dans de meilleures dispositions pour échanger et parler du problème plus tard.

« Prendre du temps pour soi, c’est profiter d’un moment sans être dispersé par le téléphone et éventuellement une tierce personne. C’est être à ce que l’on fait », soulève Johanna Rozenblum.

Déconnectez des écrans

Oublier les écrans à certains moments est tout aussi important pour se concentrer sur l’essentiel. Comment voulez-vous profiter d’un dîner aux chandelles avec votre moitié si vous êtes pendu à votre téléphone la moitié du repas ?

S’il n’est pas question de renoncer aux écrans au quotidien, il est recommandé de déconnecter de temps en temps pour, encore une fois, être pleinement à ce que vous faites.

Faites le tri dans vos applications

Vous êtes nombreux à penser que vous manquez de temps pour vous mettre à la lecture, au yoga ou encore à la marche. Mais regardez combien de temps vous passez sur vos applications. Le smartphone est l’un des principaux voleurs de temps au quotidien. Faites le tri dans vos applications afin de ne plus être pollué de notifications à longueur de journées.

Vous parviendrez mieux à profiter de l’instant présent.

Développez votre concentration

« Se recentrer sur l’essentiel, c’est aussi savoir développer ses capacités de concentration, nous apprend Johanna Rozenblum. Là encore, il va s’agir d’être focalisé sur une tâche précise et de ne pas se disperser ».

Faites-en moins, mais mieux

Parfois, il vaut mieux en faire moins, et mieux. Lorsque vous vous infligez une multitude de tâches chaque semaine, non seulement vous vous mettez une grosse charge mentale, mais surtout, vous ne ferez rien à fond.

Cela vaut aussi pour les activités de vos enfants. Vous voulez inscrire votre fille à la gym, mais aussi à la GRS et au piano ? Elle risque de perdre le goût des loisirs et de les voir comme une corvée. De plus, elle aura plus de mal à se concentrer sur ce qu’elle fait, puisque ses semaines seront toujours rythmées par une course effrénée. Misez sur une, voire deux activités, qui correspondent réellement à sa personnalité.

Lorsqu’on multiplie les engagements et les tâches, nous aurons plus de mal à nous concentrer sur chacune d’entre elles.

Détachez-vous du regard des autres

« Se recentrer sur l’essentiel passe aussi par un travail d’acceptation de soi, nous explique notre psychologue. C’est-à-dire se détacher un peu du regard des autres, de ce qu’attend la société, pour assumer ce qui est essentiel pour nous et être en quête de se réaliser soi-même ».

Soyez heureux et arrêtez de faire semblant

Vous n’êtes plus heureux dans votre couple ou dans votre travail ? N’ayez pas peur de prendre de décisions, quitte à susciter l’incompréhension de votre entourage. Qu’est-ce qui est plus important ? Votre bonheur ? Où faire semblant pour ne pas déroger aux valeurs qu’on a voulu vous inculquer ? Rester dans une situation toxique simplement pour ne pas avoir à vous justifier ne va pas uniquement vous rendre malheureux, mais aussi faire du mal à vos proches. Rappelez-vous que les personnes qui tiennent réellement à vous n’iront pas bien si vous n’êtes pas épanouis.

Demandez-vous si votre stress face à une situation est légitime

Nous avons tous notre lot de stress quotidien. Il n’est pas toujours toxique. Il est essentiel pour se surpasser et pour apprendre, que ce soit au travail ou dans la vie personnelle.

À partir du moment où vous avez une vie professionnelle et personnelle, vous ressentirez du stress. Et c’est tout à fait normal. C’est lorsque le stress devient source de souffrance qu’il est toxique. Vous avez la boule au ventre chaque matin avant d’aller travailler ? Vous êtes anxieux à chaque fois que vous allez rendre visite à votre belle famille ?

Soit votre stress est justifié, ce qui signifie que vous avez affaire à des environnements et des personnes toxiques, auxquels cas, il est important de vous en libérer. Soit, vous avez tendance à angoisser pour des situations qui n’en valent pas la peine.

Stress : apprenez à relativiser

À chaque montée de stress, essayez de vous poser cette question : cette situation stressante aura-t-elle un impact sur ma vie dans un an ? Dans deux ans ? Vais-je risquer ma vie ? Bien souvent la réponse est non, heureusement. Cela peut vous aider à relativiser et à vous concentrer sur ce qui est essentiel. Et vous constaterez que si vous vous trouvez dans un état d’esprit qui relativise, vous saurez aussi mieux gérer les situations stressantes.

Si malgré tout, vous ne parvenez pas à vous détacher de vos angoisses, il est possible que votre mal-être résulte d’un problème plus profond. N’hésitez pas à en parler avec un professionnel.

> Comparez votre mutuelle et augmentez le nombre de séances en médecine douce !

Sources

Merci à Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne, auteure de Hypersensibilité : comment en faire un atout ? (éd. Alpen)

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.