Maladie des intestins : qu'est-ce que le Candida albicans ?

Candida albicans est une levure qui peut se retrouver en excès dans l’organisme. Cette prolifération entraîne une candidose. Si vous souffrez d’un excès de Candida albicans, le symptôme qui doit alerter est la fatigue. Mais d’autres manifestations sont révélatrices, car Candida albicans affecte l’intestin.

Publicité

© Istock

Candida albicans : un ami qui peut parasiter l’organisme

Candida albicans est une levure présente dans notre organisme où elle est utile… à condition qu’elle ne soit pas en excès. Associée à de bonnes bactéries, elle fait partie du microbiote intestinal (flore intestinale) qui compte environ cent mille milliards de micro-organismes. Lorsqu’il est parfaitement équilibré, le microbiote intestinal permet à l’organisme de bien fonctionner.

Or, l’alimentation moderne, notamment trop riche en sucre, est responsable de la prolifération de Candida albicans. Cela entraîne une candidose chronique du fait des toxines libérées dans l’organisme par cette levure qui devient alors un mycélium parasite.

Candidose : facteurs de risque

Une alimentation déséquilibrée n’est pas la seule cause de candidose. Parmi les facteurs favorisants, on retrouve par exemple:

Publicité
Publicité
  • le stress ;
  • des carences en minéraux et en oligo-éléments ;
  • le diabète ;
  • les contraceptifs oraux ;
  • l’abus d’antibiotiques ;
  • la constipation.

Trop de Candida albicans : symptômes

Les toxines sécrétées par Candida albicans provoquent un affaiblissement du système immunitaire et des troubles digestifs. Le premier symptôme d’une candidose est la colite. Il s’agit d’une inflammation de la muqueuse du côlon (gros intestin) qui entraîne les troubles suivants:

  • des ballonnements, un gonflement du ventre après les repas, des gaz intestinaux ;
  • des épisodes de diarrhées et de constipation.

En parallèle, le patient atteint de candidose chronique se plaint:

  • d’aigreurs de l’estomac ;
  • de douleurs au niveau de l’œsophage ;
  • d’une prise de poids ;
  • d'être rassasié après seulement quelques bouchées.

Ces symptômes sont dus à la destruction de l’équilibre du microbiote. La paroi intestinale est attaquée par Candida albicans, et les nutriments sont mal assimilés.

Candida albicans et intestin perturbé : réagissez !

Pour rééquilibrer l'intestin, il faut supprimer :

  • boissons alcoolisées ;
  • aliments et boissons fermentés ;
  • produits à base de lait ;
  • sucres ;
  • levures.

Consultez sans attendre votre médecin traitant ou un gastro-entérologue si vous pensez faire l’objet d’une prolifération de Candida albicans. Une simple prise de sang peut confirmer le diagnostic d’une candidose.

Candida albicans : traitement d’une candidose

Un traitement à base d’antifongiques est à suivre pendant trois semaines. Puis pendant six mois, une complémentation en acides gras insaturés, vitamines, oligo-éléments et oméga-3 s’avère nécessaire. Au début du traitement, les symptômes peuvent augmenter, car les toxines sont libérées dans l’organisme avant d’être éliminées. C’est ce que l’on appelle la réaction inflammatoire de Jarisch-Herxheimer, ou réaction Herx. Elle précède la phase de guérison d’une candidose chronique. Bien qu’assez éprouvante, cette étape est incontournable.

Une fois guéri, le patient doit continuer à s’alimenter de façon équilibrée et observer une certaine rigueur pendant plusieurs mois. Conserver une bonne hygiène de vie permet de limiter les risques de rechute. Mieux vaut donc éliminer les sucres de son régime alimentaire de façon définitive, ou ne les consommer qu’occasionnellement.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X