Protéinurie: des variations normales pendant la grossesse

Le taux de protéines urinaires fait l’objet d’un suivi médical tout particulier au cours des neuf mois de gestation. La protéinurie est ainsi considérée comme étant normale lorsqu’elle est comprise entre 50 et 100 mg/24 hchez un individu en bonne santé. Mais le taux de protéines peut grimper physiologiquement jusqu’à 200mg/24hchez la femme enceinte au cours du premier trimestre. Si cet état de fait est tout à fait normal, il convient toutefois d’y prêter une attention spécifique car ce taux constitue un excellent indicateur de l’efficience de la fonction rénale. Lorsque les concentrations dépassent trop largement les seuils de normalité, le médecin traitant ou le gynécologue préconise alors des examens médicaux complémentaires.

Protéinurie: des risques de complications

Chez la femme enceinte, un excès important de protéines dans les urines peut laisser présager une pré-éclampsie. Cette complication de grossesse ne doit pas être prise à la légère car elle peut avoir de graves conséquences pour la mère comme pour le bébé à naître. Il faut savoir que la pré-éclampsie est relativement fréquente lors d’une première grossesse et survient surtout lors du 3e trimestre ou juste avant l’accouchement. Dans ce cas-là, la protéinurie élevée est accompagnée d’une hypertension artérielle gravidique. Cette association complique encore le tableau clinique et peut conduire au déclenchement de l’accouchement.

> Sécurisez vos proches, votre patrimoine et vos revenus !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.