Chute de cheveux chez la femme : la grossesse en cause ?

Si vous constatez une chute de cheveux quelque temps après votre accouchement, vous souffrez probablement d'alopécie post-partum. Ne paniquez pas : ce phénomène, qui touche de très nombreuses mamans, est parfaitement réversible. Gros plan sur les mécanismes et les traitements possibles de cette cause courante de chute de cheveux chez la femme.

Publicité
Publicité

© Istock

Quels sont les symptômes de l'alopécie post-partum ?

L'alopécie post-partum est caractérisée par une chute de cheveux plus ou moins importante débutant dans les 2 à 5 mois après l'accouchement. Elle dure généralement entre 3 et 4 mois puis les cheveux repoussent naturellement. Il faut compter entre 6 et 12 mois pour que la chevelure redevienne normale, mais il arrive que les cheveux restent fragilisés sur le long terme en absence de traitement.

Publicité

Comment expliquer cette chute de cheveux chez la femme ?

Après l'accouchement, le taux d'hormones chute assez vite dans l'organisme : c'est la principale cause de cette forme d'alopécie, souvent moins importante chez la femme allaitante (l'allaitement au sein entraine une diminution plus lente de la production hormonale). Le stress et les carences en fer, fréquents chez les jeunes mamans, peuvent quant à eux amplifier la chute de cheveux.

Quel traitement pour cette chute de cheveux ?

Si vous perdez vos cheveux après l'accouchement, il est recommandé d'en parler à votre médecin traitant, à plus forte raison si vous allaitez, car la plupart des produits disponibles sans ordonnance n'ont pas été testés chez les femmes allaitantes. Il pourra vous prescrire des compléments alimentaires, une lotion et/ou un shampoing à utiliser pour que vos cheveux repoussent en pleine santé.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés