Sommaire

Les hommes sont plus portés sur la chose...

Certes, le désir sexuel est lié pour partie à la testostérone, une hormone mâle dont le niveau est plus élevé chez l'homme que chez la femme.

Mais le désir ne dépend pas que des sécrétions hormonales !

Aujourd'hui, le stress, la fatigue, l'alcool, le tabagisme et le surpoids réduisent la libido des hommes.

Au contraire, les femmes sont de plus en plus nombreuses à briser les tabous qui ont longtemps bridé leur sexualité.

Résultat : Certaines femmes ont désormais une libido beaucoup plus active que leurs compagnons !

Les préservatifs protègent de tout

S'ils sont correctement utilisés, les préservatifs offrent une protection optimale contre les IST, les infections sexuellement transmissibles comme le sida, les infections à chlamydiæ ou à gonocoques.

Mais les préservatifs ne préservent pas de toutes les infections : en raison de leur mode de contamination à travers les muqueuses ou la peau, la syphilis, l'herpès et les verrues génitales peuvent être contractés malgré l'usage du préservatif.

Point G = orgasme

Certes, le point G existe chez toutes les femmes, mais sa stimulation ne provoque pas forcément l'orgasme.

Chez certaines, la stimulation du point G entraîne seulement... une envie d'uriner !

Il revient donc à chacune de trouver les voies qui mènent aux cimes du plaisir avec son partenaire, en sollicitant ou non ce point.

Il y a d'autres moyens de jouir ! Pour les (re)découvrir, lisez notre article : Les secrets de l'orgasme.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.