Ces maladies que l-on attrape a la plage !

Que vous aimiez vous baigner dans les vagues ou juste vous prélasser sur votre serviette, la plage est un lieu dangereux pour votre santé. Bactéries, virus, champignons…  peuvent notamment s'y cacher. Les excréments d’animaux, en particulier les excréments de chien, représentent également une source d’infection importante pour l’homme.

Résultat : même si les plages de sable fin font rêver, on y attrape facilement des maladies ! Mais avant de vous lister celles qu'il est possible de contracter, voyons ensemble les personnes à risque et les consignes d'hygiènes à respecter.

Plage et maladies : les personnes à risques 

Les bactéries pathogènes que vous pouvez rencontrer en foulant la plage proviennent le plus souvent d’une contamination directe d’une autre personne ou bien par le biais d’excréments.

Sauf que... nous ne sommes pas tous égaux face aux maladies. Les personnes les plus fragiles, comme les enfants, qui "mangent" du sable ou mettent leurs doigts à la bouche après avoir construit leur château de sable, ou les personnes âgées, sont particulièrement exposées.

Les personnes immunodéprimées ont également plus de risque que la population générale de contracter une maladie si elles entrent en contact avec une bactérie ou un champignon sur la plage. 

Toutefois, il reste rare de tomber malade après avoir profité de la plage, selon l'OMS : "On a émis l’hypothèse que le sable des plages et d’autres matériaux similaires pourraient être des réservoirs ou des vecteurs d’infection, mais le pouvoir infectant des microorganismes mis en évidence dans le sable n’a toujours pas été démontré, de sorte qu’on ignore quels risques ils présentent au juste pour la santé publique". 

Certains gestes permettent de limiter le risque d'infection

Pour éviter les affections qui pourraient être liées à une mauvaise qualité du sable, il est important de respecter les consignes suivantes :

  • Ne vous asseyez pas directement sur le sable, amenez toujours une serviette de bain ou un matelas ;
  • Vérifiez toujours la propreté de la plage avant de vous y installer (il doit y avoir des sanitaires et des poubelles à proximité) ;
  • Mettez un maillot de bain aux enfants au lieu  de les laisser s’asseoir directement tous nus dans le sable, exposant ainsi leurs parties intimes aux micro-organismes ;
  • Évitez de creuser dans le sable : les bactéries se logent très facilement sous les ongles ;
  • Ne fréquentez pas de plage où il y a des animaux : ils pourraient y faire leurs excréments, qui pourraient à leur tour vous infecter ;
  • Douchez-vous après chaque plage/baignade et lavez régulièrement vos vêtements de bain afin de limiter la contamination par des parasites ;

En cas de contact avec des boulettes de résidus pétroliers qui pourraient arriver sur le littoral, il est indispensable de nettoyer sa peau avec de l’huile alimentaire ou de la lotion solaire. 

Ankylostome : des vers qui se nourrissent de sang !

1/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Les ankylostomes sont de petits vers qui mesurent entre 5 et 15 mm. Ils touchent généralement les chiens et les chats qui mangent beaucoup de choses trouvées au sol. Les œufs des larves contaminent ensuite le sol par les selles des animaux, explique l'Inserm de Lyon dans un communiqué

Mais les ankylostomes peuvent aussi infester les humains lorsque la peau est en contact direct avec un sol contaminé, comme la plage où on se promène souvent les pieds nus. 

Chez l'homme, ces larves contaminent l'homme en pénétrant à travers la peau et passent dans la circulation sanguine. 

Elles sont alors transportées dans les poumons où elles quittent la circulation sanguine pour se retrouver dans les voies respiratoires puis le pharynx (gorge) pour être ensuite avalées.

Lorsqu'elles atteignent l'intestin grêle, elles deviennent adultes et se nourrissent de sang.

Staphylocoque doré : un risque de contamination sur le plage ?

2/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Plus grave et plus rare, le staphylocoque doré peut aussi être présent dans le sable.

Il est également possible de contracter la bactérie par "des eaux non traitées, des objets contaminés ou des sol souillés" explique l'Inserm. 

D'après une étude menée en 2012 par des chercheurs de l'université de Miami (États-Unis), la bactérie a été détectée dans 59 % des échantillons d'eau de mer et dans 53 % des ceux contenant du sable.

Du côté des effets indésirables, le staphylocoque doré est à l’origine de boutons formant des vésicules remplies de liquide et de croûtes jaunes : l’Impétigo.

Cette infection de la peau est très contagieuse et nécessite un traitement antibiotique.

Gastro-entérite : un risque dans le sable ?

3/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Certains étés, il arrive que la baignade soit interdite à cause de la présence de bactéries pouvant rendre malade les baigneurs. Et le sable alors ?

En 2009, des chercheurs américains publient les résultats de leur étude dans l'American J ournal of Epidemiology, destinée à évaluer le risque de gastro-entérite ou autres types de maladies intestinales liées à la présence de germes pathogènes dans le sable. Résultat ? 10 à 12 jours après avoir été à la plage, les plus touchés par la gastro-entérite étaient ceux ayant joué ou creusé dans le sable.

"Le risque ne provient pas vraiment du sable en lui-même. Comme il est chaud et sec c'est un environnement peu favorable à la survie ou au développement des bactéries", explique Patrick Monfort, directeur de recherche au CNRS.

Ce sont les baigneurs qui peuvent surtout générer autour d'eux des apports contaminants qu'ils portent sur eux. "Si on observe bien le comportement des personnes sur la plage, nombreux sont les parents qui laissent leurs enfants faire leurs besoins au bord de l'eau dont les matières fécales contiennent des bactéries. Il est bon de souligner que ce phénomène pourrait avant tout provenir d"un vrai manque de sanitaires et d'aménagements au bord des plages", explique-t-il.

À noter : la bactérie la plus courante est l’Escherichia coli qui indique une contamination par les excréments humains ou animaux.

Des mycoses si le sable est contaminé

4/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Le sable humide et l'eau sont deux éléments qui favorisent un environnement propice à la survie des bactéries et des champignons comme le candida Albicans responsable de mycoses (vaginal ou autres...), explique le Dr David Elia, gynécologue pour E-santé.

En contact avec la peau elle peut donc contaminer le baigneur.

"La mycose vaginale se manifeste par des pertes extrêmement compactes et blanches, un peu comme des peaux de lait ou du yaourt. Étant peu abondantes, elles s'extériorisent peu", ajoute le spécialiste.

Un traitement par ovule permet de s'en débarrasser, mais attention : l'affection peut devenir chronique et nécessiter  une consultation chez un gynécologue ou un médecin généraliste. 

Toxocarose : des œufs de parasites qui vont se répandre dans le sable

5/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Attention aux plages qui autorisent les chiens ! Même si les règles sont strictes, il est possible que certains propriétaires laissent leurs animaux faire leurs besoins sur le sable.

Or les déjections canines peuvent contenir des œufs de parasites qui vont se répandre dans le sable pouvant contaminer les humains et les animaux de la toxocarose, également appelée "maladie des bacs à sable". Cette maladie se manifeste par de la fièvre ou de la fatigue, une toux, une augmentation du volume du foie ou des troubles digestifs chez l'homme.

En réalité, le sable de plage ne contient pas de matière organique, ce ne sont que des grains de roche, il n'y a rien de nutritif pour ce genre de micro-organismes, tempère Daniel Monfort chercheur au CNRS de Montpellier, on ne peut pas vraiment attraper quelque chose par le sable à moins d'une maladie qui s'attrape au contact de la peau ou encore si on en mange", ajoute notre interlocuteur.

Attention donc à ne pas laisser les enfants ingérer du sable en portant leurs mains à la bouche.

Verrues : elles adorent les endroits chauds et humides !

6/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

Des études ont montré que la plage faisait partie des lieux de prédilection de la verrue. Elle apprécie en effet les endroits chauds et humides. 

Celle-ci est due à un virus, le "papilloma virus", qui profite de microlésions ou de contacts avec la peau pour se développer sur vos pieds, mains ou sur n’importe quel endroit à sa portée.

Pour les éviter, ne marchez pas pieds nus et privilégiez le port de tongs. 

Gale : des acariens parasites qui envahissent votre corps

7/7
Ces maladies que l'on attrape à la plage !

La gale est une maladie de la peau très contagieuse.

Cette parasitose est due à la colonisation de la peau par un acarien et apprécie elle aussi, le sable.  

L’acarien, en se nourrissant de façon permanente sur (et dans) la peau de la personne infectée, provoque d’intenses démangeaisons. Celles-ci démarrent au niveau des mains. Elles s’étendent rapidement aux poignets, puis à tous les plis du corps.

Le traitement pour les malades est constitué de comprimés d’un anti-parasitaire.

Sources

Directives pour la sécurité des eaux de baignade - Volume 1 . Eaux côtières et eaux douces, OMS, 2004.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.