Scoliose chez le bébé : comment la reconnaître ?

Dans 80 % des cas idiopathiques (d'origine inconnue), la scoliose chez le bébé (jusqu'à 6 mois) va le plus souvent régresser toute seule. À partir de 3 ans, on parle de scoliose juvénile et sa surveillance ou son traitement est primordial pour éviter une aggravation à l'adolescence et à l'âge adulte. Mais qu’est-ce que la scoliose chez le bébé ?
©iStockIstock

Qu'est-ce qu’une scoliose ?

La scoliose est une déformation, de type torsion, de la colonne vertébrale dans les trois plans de l'espace. Son intensité se mesure par l'angle de Cobb lors de radiographies. Elle peut faire apparaître une ou des bosses appelées "gibbosités" dans le haut du dos. Dans 20 % des cas, elle est dite "secondaire" et peut être due à une affection neurologique ou neuromusculaire. De récentes études mettent en évidence un facteur héréditaire.

Qu’est-ce que la scoliose juvénile ?

Elle est repérée le plus souvent par les parents ou lors des visites médicales scolaires entre trois et/ou douze ans. Son diagnostic est important à cet âge pour pouvoir mettre en place une surveillance ou un traitement, car son évolution est accélérée à la puberté.

Comment soigner une scoliose infantile ?

Au vu de l'évolution qui peut être handicapante à l'adolescence et à l'âge adulte, le traitement et la surveillance de la scoliose infantile sont primordiaux. Son traitement peut être orthopédique avec notamment l'utilisation de corsets ou éventuellement une intervention chirurgicale. En association de ces traitements, une kinésithérapie et une éducation thérapeutique peuvent être nécessaires.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :
La rédaction vous recommande sur Amazon :