Eczéma bébé : comment soigner la dermatite atopique du nourrisson ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteL’eczéma du nourrisson, ou « dermatite atopique » est une affection cutanée fréquente qui provoque des rougeurs et des démangeaisons et qui évolue par poussées. Causes, symptômes, diagnostic ou encore traitements, on fait le point sur cette pathologie avec le Dr Marc Perrussel, dermatologue et vénérologue attaché au CHU de Rennes et vice-président du syndicat national des dermatologues.
Eczéma bébé : comment soigner la dermatite atopique du nourrisson ?Istock

Qu'est-ce que l'eczéma du bébé ?

L’eczéma du nourrisson, également appelé "dermatite atopique" est une maladie inflammatoire de la peau qui touche en moyenne un enfant sur cinq et qui apparaît généralement entre l'âge de trois mois et l’âge de deux ans. Concrètement, il provoque chez l’enfant rougeurs, plaques et démangeaisons.

Comment reconnaître les symptômes de l'eczéma du bébé ?

L’eczéma du nourrisson se manifeste par des plaques rouges inflammatoires, des cloques et des lésions.

Généralement à l’âge de trois mois, c’est surtout le visage du nourrisson qui est concerné par ces lésions. À l’âge de deux ans, celles-ci s’étendent au reste du corps, notamment dans les plis du cou, des coudes et des genoux. Il peut également apparaître sur les mains de l’enfant, ses poignets et ses chevilles. L’eczéma du bébé provoque également des troubles du sommeil  chez le nourrisson, fréquemment gêné par les démangeaisons pendant la nuit.

Quelles sont les causes de l’eczéma du bébé ?

Les causes de l’eczéma du nourrisson sont nombreuses.

  • Primo, la génétique. On parle de "terrain génétique atopique". En effet, "dans une grande majorité des cas, les bébés atteints de cette maladie de peau, présentent une sensibilité atopique héréditaire", rapporte le dermatologue Marc Perrussel. Ainsi, selon lui, "les parents prédisposés à exprimer des signes d’allergies auront 60 % plus de chances de transmettre cette prédisposition à leur enfant".
  • Secondo, l’eczéma du bébé est souvent dû à une anomalie de la filaggrine, protéine clé de la barrière cutanée, qui ne joue pas son rôle correctement et laisse passer les allergènes. Ceci, associé à un système immunitaire hyperactif, qui va réagir de façon excessive et qui va aggraver l’effet des allergènes  qu’ils soient alimentaires (œufs, protéines, lait de vache) ou de contact (pollens, savons…).
  • Parmi les autres constatations observées par la communauté scientifique, il y aussi le fait que l’eczéma atopique du nourrisson soit plus fréquent dans les pays développés et notamment en milieu urbain. En effet, selon le médecin, il pourrait être en réalité dû à une "hygiène excessive". L’enfant trop souvent mis à l’abri des allergènes lorsqu’il est nourrisson, ne crée pas assez d’anticorps face à ces substances. Résultat : il en devient allergique lorsqu’il les rencontre pour la première fois.

Illustration : les causes de l'eczéma sont en partie génétiques

Illustration : les causes de l'eczéma sont en partie génétiques© Istock

Combien de temps dure l’eczéma du bébé ?

En réalité, l’eczéma du bébé peut durer de quelques "poussées" à toute la vie. Mais lorsqu’il est traité correctement, on constate une amélioration en approximativement 6 mois. "Moins de 1 % des nourrissons qui ont eu une dermatite atopique continuent d’en souffrir à l’âge adulte", explique le professionnel.

Comment diagnostiquer un eczéma atopique chez le bébé ?

Il faut être attentif aux différents symptômes. Exemple : le nourrisson qui souffre de troubles du sommeil va bouger dans tous les sens pendant la nuit pour se gratter. Observer également son visage et les plis de son corps à la recherche de lésions, ou de plaques rouges inflammatoires. Une prise de sang peut également confirmer ou infirmer le diagnostic.

Quand faut-il consulter un médecin ?

Le Dr Marc Perrussel est catégorique : "Il faut consulter dès les premiers symptômes à partir de trois mois." Et pour cause, plus l’eczéma est traité tôt, moins il risque de durer. Selon lui, mieux vaut se tourner directement vers un dermatologue pour s’assurer du bon diagnostic.

Comment traiter l’eczéma de bébé ?

Premier mot d’ordre, l’hydratation, indispensable pour restaurer la barrière cutanée du nourrisson. Niveau quantité, le dermatologue conseille de miser sur au moins "1kg de crème hydratante par mois". La plus basique possible, sans parfum pour ne pas irriter la peau du bébé. Autre solution pour restaurer la barrière cutanée : faire régulièrement des bains tièdes d'amidon de maïs ou de blé.

Le traitement de l’eczéma du bébé repose également sur des crèmes à base de cortisone (dermocorticoïdes), efficaces pour atténuer les phases inflammatoires. Elles s’appliquent sur les plaques d’eczéma une fois par jour, de préférence le soir, jusqu’à disparition complète des lésions.

Comment éviter l’eczéma du nourrisson ?

Tissus trop rêches, fortes chaleurs, transpiration excessive ou produits irritants sont à proscrire si l’on veut éviter à son enfant une poussée d’eczéma.

Quelles complications éviter ?

Heureusement, la plupart du temps, l’eczéma du nourrisson disparaît sans complications après traitement. Mais il faut tout de même faire attention aux potentielles infections bactériennes dues au grattage des lésions (liée aux staphylocoques notamment). 

Autre complication grave à éviter : la survenue d’un herpès sur une lésion. Dans ces cas-là, le professionnel suggère de consulter immédiatement. 

Un eczéma mal soigné peut également se révéler dramatique. C’est la raison pour laquelle il faut consulter dès les premiers symptômes.

Source(s):

Site de l'Inserm :  

https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/dermatite-atopique-eczema-atopique (consulté le 19 mars 2020)

Le site de l'Assurance Maladie Ameli : 

https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/eczema-atopique (consulté le 19 mars 2020)

VOIR AUSSI : Eczéma du visage
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.